D’une cathédrale à l’autre, il n’y a qu’un pas

Affiche du téléfilm La Dernière Prophétie

Un téléfilm allemand qui s’inspire librement de la tentative d’assassinat sur le pape Jean-Paul II à Rome en 1981 et deux cathédrales gothiques pour le prix d’une, voilà le programme du jour !

En bonus, les coulisses du tournage avec l’acteur Jean-Yves Berteloot à Tours.

Si j’ai décidé de vous parler de ce film tourné pour la télévision allemande en 2007 et diffusé en 2008, La Dernière Prophétie (Das Papst-Attentat), outre le fait qu’il a bénéficié en son temps d’une sortie en DVD, c’est parce que j’étais tombée complètement par hasard sur le tournage alors que j’étais en vacances dans le Val de Loire. Profitant d’une journée de passage à Tours, qui fût jadis capitale de la France par deux fois et dont le patrimoine historique reste quasiment intact, je souhaitais évidemment voir la cathédrale Saint-Gatien.

Consacrée au premier évêque de Tours, sa construction a débuté en 1170 pour se terminer près de 4 siècles plus tard. Bel exemple du gothique flamboyant, avec son intérieur lumineux et plutôt épuré par rapport aux autres constructions de la même époque, ses nombreuses statues en façade ont miraculeusement survécu aux guerres et à la Révolution qui a fait bien des dégâts matériels ailleurs. La cathédrale est surtout réputée pour son ensemble de vitraux à médaillons remontant au 13ème siècle.

Arrivée sur le parvis de la cathédrale, quelle ne fût pas ma surprise de constater que son accès était partiellement interdit car un tournage était en cours. Quelques renseignements glanés plus tard, j’ai pris mon mal en patience en suivant depuis les barrières les préparatifs d’une scène se passant devant la cathédrale. Un tapis rouge était placé devant la porte principale, des bannières jaunes et blanches étaient suspendues sur les côtés et des rangées de gradin accueillaient des figurants. Du côté où je me trouvais, je pouvais voir la zone de repos et de maquillage où se préparaient les acteurs jouant le pape et les évêques. Et puis un homme en costume noir s’est dirigé vers la barrière où je me trouvais, accompagné d’un garde, pour quitter un moment la zone de tournage. C’est là que je l’ai reconnu, l’acteur français Jean-Yves Berteloot, vu dans Da Vinci Code et Au-Delà de Clint Eastwood, et tout dernièrement dans Le Chant du Loup et BAC Nord et aussi beaucoup vu à la télé. On peut dire que je l’ai quelque peu « stalké », l’ami Jean-Yves, en mode « paparazza » 😀

Jean-Yves Berteloot et les figurants à Tours (2007).

Une fois les scènes du jour mises en boîte, il nous a été permis de finalement pénétrer à l’intérieur de la cathédrale pendant quelques minutes à peine, du matériel et des panneaux étaient installés un peu partout et ne permettaient pas d’en faire le tour librement ni de faire de photos – j’ai quand même réussi à prendre un cliché de la nef, et puis zut, je n’étais là que pour la journée !

Clichés 1 à 3 : cathédrale de Tours en 2007; clichés 4 et 5 : cathédrale de Cologne en 2014 (avant/après un petit nettoyage).

Quelques temps après cette journée, j’ai entamé de petites recherches sur le Web pour en savoir plus sur le tournage et c’est en lisant la presse touraine que j’ai appris que la cathédrale de Tours servait de doublure à celle de Cologne où l’action du téléfilm se passe, lors de la scène de l’attentat sur le pape.

Dans ce thriller du réalisateur Rainer Matsutani, Berteloot interprète un agent de la sécurité du Vatican qui enquête sur une prophétie menant à une conspiration mettant en danger la vie du pape lors de sa visite officielle à Cologne. Aidé par la police criminelle allemande, il doit déjouer l’attentat auquel se prépare le tueur à gages connu sous le nom de Chirurgien – interprété par l’acteur allemand Heiner Lauterbach (héros de la série TV policière Faust).

A l’écran, la séquence de l’attentat est donc constituée de deux éléments : les scènes où l’on voit le tueur arriver sur la zone de la cathédrale et ensuite s’installer sur un toit avec vue sur l’édifice religieux ont été tournées à Cologne; et les scènes à l’intérieur de la cathédrale et sur le parvis, lorsque la police surveille les préparatifs de l’arrivée du pape et ensuite quand celui-ci vient saluer la foule (papamobile incluse – ce véhicule blindé apparu suite à l’attentat contre le pape en 1981 dans la réalité), ont été filmées à Tours, à 700 km de là.

La cathédrale de Cologne, connue sous le nom de Dom, est l’une des plus vastes églises gothiques au monde. Sa construction fut débutée au 13ème siècle pour se terminer seulement au 19ème siècle sous l’impulsion du roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV, et en respectant à la lettre les plans d’origine, ce qui lui vaut malgré tout son appellation de gothique.

Sa position sur un petit promontoire en bord du Rhin lui ont permis de ne pas trop souffrir des bombardements alliés pendant la Seconde Guerre Mondiale, les pilotes pouvant aisément la repérer de loin et ainsi l’éviter autant que possible. Par contre, les multiples incendies causés dans la ville par les bombardements ont valu à la cathédrale cette couleur sombre et il a été décidé de ne pas la nettoyer complètement, en mémoire de la guerre. En même temps, au vu de l’étendue de l’édifice et de la complexité de sa façade, à peine un côté serait-il nettoyé qu’il faudrait aussi vite recommencer à cause de la pollution constante…

Elle abrite plusieurs trésors de la religion chrétienne : la Châsse des Rois Mages du 12ème siècle – contenant les hypothétiques restes des trois personnages bibliques, la Croix de Gero du 10ème siècle – plus ancien crucifix sculpté, et trois retables des 14ème, 15ème et 16ème siècles.

En mode « stalking » de l’acteur Jean-Yves Berteloot à Tours (2007)

D’autres scènes du téléfilm ont nécessité un tournage en Espagne et autour de Cologne. De bonne facture pour une production destinée à la télévision, avec un budget limité, le suspense et l’action sont au rendez-vous pour les amateurs du genre policier mâtiné de mysticisme.

Finalement, même si je fus un peu frustrée de ne pouvoir profiter de la cathédrale de Tours, j’étais plutôt contente d’assister à un tournage, en plus avec un acteur qui m’était familier. Une expérience qui ne s’est plus jamais présentée à ce jour.

Vous pouvez retrouver toutes les images tirées du film La Dernière Prophétie dans la rubrique Galerie de photos du site.

Photos : @Simply.Mad 2007 et 2014 (et captures du téléfilm La Dernière Prophétie 2008)

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :