Une Promesse belgo-française

Une promesse tourné à Liège et Binche

De nouveau ils se tinrent l’un en face de l’autre sans se faire signe ni se parler, et, s’ils s’embrassaient, ce n’était que du regard.

Stefan Zweig, Le Voyage dans le Passé

Premier film en langue anglaise du réalisateur français Patrice Leconte (Les Bronzés, Les Spécialistes, Ridicule, Le Magasin des Suicides), c’est l’adaptation du roman Le Voyage dans le Passé de l’écrivain autrichien Stefan Zweig.

Largement financé grâce au Tax Shelter belge, le film a essentiellement été tourné en Belgique.

L’action se passe entre 1912 et l’immédiate après-guerre dans la ville allemande de Oberhausen, dans la région de la Ruhr. Un riche industriel interprété par le regretté Alan Rickman engage l’un de ses jeunes employés, Friedrich Zeitz (Richard Madden des séries Game of Thrones et Bodyguard), en tant que secrétaire particulier pendant qu’il se remet d’une méchante attaque cardiaque. Invité à résider dans la noble demeure de son patron, le jeune homme se lie d’amitié avec le fils de la maison et tombe sous le charme de l’épouse, Lotte (Rebecca Hall, vue dans les films Vicky Cristina Barcelona, Le Prestige, The Town, Le Bon Gros Géant, etc.).

Rapidement devenu indispensable auprès de l’usine sidérurgique de son employeur, notre héros a bien du mal à dissimuler la passion naissante qui le dévore. Sans trop en dévoiler, le scénario du film s’éloigne apparemment de la teneur du roman dans le traitement de la relation entre les deux personnages (platonique ici, consommée là) et la fin diffère également. Je n’ai pas lu la nouvelle de Zweig, donc à confirmer.

Le film, quelque peu froid pour une histoire d’amour (en partie à cause du jeu rigide de Madden), est par bonheur sublimé par la musique de Gabriel Yared, et pour prouver si encore nécessaire que le long métrage a bien utilisé les talents belges à son avantage, la bande originale a été enregistrée par l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie sous la baguette de notre Dirk Brossé national.

Je vous avais déjà touché un mot sur un des lieux de tournage – la gare de Binche – dans l’article sur The Happy Prince. Petit tour de quelques-uns des endroits vus dans le film :

  • Les ruelles pavées de Durbuy en province de Luxembourg sont aperçues lors de la scène de la fête foraine. Plus exactement la rue Alphonse Eloy et la placette qui la sépare de la rue de la Prévôté. Les vitrines des magasins ont été recouvertes de draperies pour en cacher la modernité. Voir ce petit reportage de TVlux à l’époque du tournage. Il me semble également avoir reconnu l’entrée grillagée du château des Comtes d’Ursel par laquelle pénètre Friedrich accompagné de Lotte et de son fils.

La suite de cette scène ainsi que la scène finale ont été filmées au bord de l’étang du château de Vervoz tout proche, tandis que le château de Thieusies au Hainaut représente la résidence de l’industriel.

  • La scène de l’opéra a eu lieu à l’Opéra Royal de Liège, bâtiment de style néoclassique inauguré en 1820. On peut y reconnaître le riche intérieur de ce théâtre à l’italienne, le balcon d’où Friedrich et Lotte assistent à un opéra. Nous les suivons ensuite à la sortie du théâtre, devant les arcades où l’on aperçoit un des deux réverbères placés à chaque angle de la façade blanche.
  • Retour en province de Hainaut pour les scènes ferroviaires, lorsque Friedrich part pour le Mexique et lors du dernier voyage à la fin du film, quand nos deux amants malheureux se retrouvent finalement. Un train à vapeur d’époque a été affrété en gare de Binche pour ces deux séquences, elle y double la gare d’Oberhausen.

La gare est actuellement en triste état, les trains s’y arrêtent toujours – pour le moment – mais le guichet a récemment été fermé et les travaux de rénovation du bâtiment (heureusement classé) n’avancent guère. Je serais la première embêtée si la gare fermait définitivement, la cinéphile en voyage se déplaçant copieusement en train 😦

Vous pouvez voir ici quelques photos du tournage à Binche avec la locomotive à vapeur qui côtoie un train plus moderne.

Château des Comtes d’Ursel à Durbuy; Quai 3 de la gare de Binche; Ruelle de Durbuy; Opéra Royal de Liège

Vous pouvez retrouver plus d’images tirées du film Une Promesse dans la rubrique Galerie de photos du site.

Photos @simply.mad 2017 et 2021 (et captures d'écran du DVD du film A Promise - 2013). Merci à Lena pour le coup de main pour les prises de vue 🙂

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :