Série chinoise de passage en Belgique

Affiche de la série chinoise Mr Right

Ceux qui vont à l’étranger pour étudier ne sont pas tous des enfants minables qui sortent pour dépenser l’argent de leur famille.

Luo Yue (Jiang Shuying)

Une production chinoise qui fait la promotion de la bière et du chocolat belges, on dit merci pour l’impact sur le tourisme et la vente de produits de bouche 😉

Mr Right est en fait la deuxième saison d’une collection nommée Gentleman, une série de luxe lancée avec To Be a Better Man en 2016. Gros succès télévisé en Chine, le « drama » n’a pas à pâlir devant les productions américaines championnes du genre : acteurs convaincants qui ne surjouent pas (trop), réalisation très soignée, costumes, décors, musique… Tout est réuni pour expliquer le succès. Sans lien avec la première série au niveau des personnages, Mr Right a été diffusée en Chine au début de l’année 2018. La saison est composée de 45 épisodes de 45 minutes chacun.

Le pitch ? Trois hommes et leur relation à l’amour. Le premier est un dentiste aisé doublé d’un coach en amour (ça ne s’invente pas !), les deux autres sont ses associés et amis. Lors d’un voyage à Anvers où il se rend au 18ème mariage de sa carrière en tant que coach, Cheng Hao (Jin Dong) rencontre l’expat Luo Yue (Jiang Shuying) qui travaille dans un hôtel 5 étoiles de la plus grande ville de la Flandre. Les circonstances et leurs caractères opposés font que cette rencontre ne naît pas vraiment sous l’aile de Cupidon, mais nous sommes dans un « drama » romantique, on sait donc comment les choses vont évoluer. Je vous passe le résumé des 45 épisodes pour me concentrer sur ceux tournés en Belgique. Car, en effet, outre un tournage principal à Pékin (Beijing) et une incartade à Las Vegas, trois épisodes ont été filmés au Plat Pays.

Dans le premier épisode, de nombreuses scènes se passent dans l’hôtel luxueux qui n’est pas du tout en Belgique, mais bien à Pékin. Il s’agit du Laffitte Castle Hotel qui reproduit à l’identique le château de Maisons-Laffitte en Île-de-France, agrémenté de la colonnade circulaire de la Place Saint-Pierre à Rome ! On appelle ça un délire de promoteur immobilier au pays des nouveaux riches… Mais pour les besoins de la série, l’hôtel est rebaptisé SciTech Hotel, enseigne qui existe vraiment à Pékin.

Par contre, dès le générique de début on reconnaît bien Anvers alors que l’héroïne parcourt la ville en tram : ici la gare centrale, là la vue sur l’Escaut depuis le toit du musée MAS, ou encore la Grand-Place, et le héros traverse le Tunnel Sainte-Anne qui passe justement sous l’Escaut. Ce tunnel long de 572 mètres est destiné aux piétons et cyclistes, il a été inauguré en 1933 pour relier le centre-ville au quartier Linkeroever, les escaliers mécaniques de style Art Déco vous descendent à 31 mètres de profondeur.

Dans le tunnel Sainte-Anne sous l’Escaut; série (2018) vs réalité (2018)

La séquence d’ouverture de l’épisode nous apprend ensuite que Luo Yue vit en Belgique depuis 5 ans où elle était venue pour ses études, parlant uniquement le mandarin et le « Chinglish » (contraction de chinois et d’anglais). De très jolies vues aériennes de la métropole flamande sont entrecoupées d’images tournées à l’hôtel précité à Pékin.

Le Tunnel Sainte-Anne 30 mètres sous l’Escaut à Anvers

Ensuite la jeune employée est forcée par son manager de servir de guide touristique au dentiste et à ses amis. Les voilà partis pour un tour de ville à bord d’une Fiat 500, mais Cheng Hao n’a que faire des monuments et musées, il veut voir les hauts lieux des trois choses qui s’accordent avec l’amour selon lui : les diamants, la bière et le chocolat. Ça tombe bien, il y a tout ça à Anvers…

On retrouve nos quatre amis dans l’épisode 2 alors qu’ils commencent leur périple en visitant une bijouterie du Quartier des Diamantaires qui se trouve en face de la gare centrale. Anvers n’est pas la capitale mondiale du diamant pour rien. Saviez-vous que le commerce de pierres précieuses remonte ici au 16ème siècle ? Bénéficiant de sa position sur l’Escaut et de son passé de port important, c’est à la fin du 19ème siècle que cet art est passé à la quasi-industrialisation. À tel point qu’Anvers voit de nos jours passer 85 % des diamants bruts du monde !

Pour l’intérieur avec ses étalages d’alliances et autres bijoux clinquants, je ne peux pas confirmer le lieu, mais quand on les voit dans la rue faire du lèche-vitrine, ils sont devant Adin Bijoux Anciens, au 16 de la Vestingstraat. Ils reprennent la route pour la deuxième étape de la journée : la brasserie. Sauf qu’ils arrivent dans l’autre région linguistique de la Belgique, dans une autre province à 120 km de là, le Hainaut que je connais bien puisque j’y vis 😊

Abbaye d’Aulne à Thuin; série (2018) vs réalité (2022)

Bienvenue donc à l’Abbaye d’Aulne à Thuin, on les voit arriver en voiture en faisant un léger détour par les ruines de l’abbaye cistercienne (le chemin étant interdit aux voitures normalement) et s’arrêtant devant l’église Saint-Joseph où ils sont accueillis par des moines. Sauf qu’il y a bien longtemps qu’il n’y a plus de moines à Aulne, le saccage de la Révolution française ayant causé l’incendie irrémédiable de la vénérable institution.

Petit historique, vous savez que j’aime ça si vous me suivez régulièrement : un premier monastère bénédictin avait été établi là au 7ème siècle, détruit par les diverses invasions et finalement reconstruit en abbaye au 10ème siècle. Rayonnant dans tout le territoire pendant plusieurs siècles, les guerres menées par les ducs de Bourgogne au 15ème siècle puis la Révolte des Gueux au 16ème la mettent à mal, mais toujours reconstruite, l’abbaye ne cesse d’acquérir de l’influence jusqu’à ce jour fatidique de 1794. Au cours du 19ème, les pierres et tout ce qui peut être récupéré est vendu pour d’autres constructions dans la région. On y ouvre en 1856 un hospice dans les bâtiments les plus récents construits à côté de l’abbaye en ruine, une nouvelle église y est construite entre 1869 et 1873 (Saint-Joseph précitée, désacralisée depuis peu). Aujourd’hui, les vestiges sont classés au Patrimoine majeur de Wallonie et peuvent se visiter comme un témoin chancelant de sa grandeur passée. En particulier les chœur et transept gothiques, ou plutôt ce qu’il en reste, sont fabuleux à voir.

Église Saint-Nicolas et vestiges de l’Abbaye d’Aulne à Thuin, Hainaut, Belgique

Mais revenons à nos touristes chinois, les (faux) moines les font entrer dans l’église et par la magie du montage, ce petit monde se retrouve dans le bar tout neuf d’une brasserie… à Anvers ! Il s’agit de la Brasserie De Koninck, maison fondée en 1833 et qui produit entre autres la Triple d’Anvers. Pas du tout de la bière d’abbaye, donc ! Pour être considérée comme bière d’abbaye, il faut être (ou avoir été) brassée par des moines, dont les fameuses trappistes. Si on trouve des bières d’abbaye surtout en France et au Canada, c’est en Belgique qu’on trouve encore le plus grand nombre de marques au km².

Abbaye d’Aulne et écluse n°8 à Thuin; série (2018) vs réalité (2022)

Il est dommage que cette séquence de la série n’ait pas réellement été tournée à l’Abbaye d’Aulne puisqu’elle est une de ces bières encore brassées sur place, la brasserie se trouve actuellement dans les anciennes écuries du site et dispose d’une taverne, en plus des Caves de l’Abbaye d’Aulne juste à côté. Les lieux sont certes moins modernes que celui choisi pour la série, mais au moins en accord avec le prétexte de l’abbaye. Lorsque les protagonistes quittent le bar pour reprendre la route, retour à l’abbaye de Thuin pour dire au revoir aux moines avant de retrouver Anvers et la dernière étape de la visite touristique.

Nous nous rendons alors à la chocolaterie Jitsk, installée sur le site de la Brasserie De Koninck, d’ailleurs. C’est une chocolaterie artisanale fondée par un jeune chocolatier de la région, Jitsk Heyninck, qui a su séduire les pays asiatiques en participant à des salons culinaires aussi bien en Chine qu’en Corée du Sud. On le voit d’ailleurs lui-même à l’œuvre dans la scène de l’atelier de fabrication de pralines à laquelle prennent part les acteurs.

Écluse n°8 et pont traversant la Sambre au niveau de l’Abbaye d’Aulne

Nouveau saut de lieux de tournage alors qu’ils quittent Jitsk pour se rendre à l’hôpital car l’ami de Cheng Hao se sent mal (il a sûrement mangé trop de chocolats), nous opérons ainsi un retour à Thuin lorsque la Fiat 500 traverse le pont de l’écluse n°8 de l’Abbaye d’Aulne qui est juste derrière, et la police les arrête. Les agents portent bien les uniformes de la police flamande même si on est en réalité en région francophone 😉 Plus tard dans l’épisode, Luo Yue se promène de nuit à Anvers et mange un sandwich avant de monter dans le tram 11, je crois qu’elle se trouve à l’arrêt de tram de la Draakplaats (la place du dragon) sous le pont ferroviaire. Plus tard, lorsqu’elle quitte la ville pour retourner à Pékin, on la voit tirer sa valise dans l’escalier qui longe la Vleeshuis, la monumentale Maison des Bouchers qui date de 1501. On peut même apercevoir le panneau de De Poesje, le théâtre de marionnettes qui a malheureusement fermé ses portes depuis.

Anvers : la Grand-Place, le Monument Brabo et les marches qui longent la Vleeshuis

Le reste des épisodes se passe en Chine principalement et il faut attendre l’épisode final pour revoir Anvers à l’écran. Luo Yue est retournée travailler à Anvers et elle est dans un tram lorsqu’elle aperçoit Cheng Hao qui la regarde (il a une sacrée bonne vue alors qu’elle est toujours dans le tram), il est sur la Groenplaats. Elle descend du tram et se retrouve tout de suite sur la Grand-Place (Grote Markt) qui est en fait à plusieurs dizaines de mètres de là, de l’autre côté de la cathédrale. Elle le cherche dans la foule de touristes et finit par l’apercevoir en train de jouer avec des bulles de savon avec des enfants. La série se termine avec la caméra qui tourne autour de la fontaine sculptée au milieu de la place et une dernière vue aérienne de la ville d’Anvers. Cette fontaine, c’est le monument Brabo dédié à une légende locale : Silvius Brabo était un soldat romain qui tua un géant, lui coupa la main et la jeta dans l’Escaut. Sur la place se trouve également l’imposant hôtel de ville érigé entre 1561 et 1564, et rouvert au public cet été après plusieurs années de travaux de rénovation de sa façade.

En tout cas, aussi bien Anvers que l’Abbaye d’Aulne peuvent dire merci à la série pour tous les cars de touristes chinois qui ont défilé à la suite de la diffusion, alors qu’en général la visite de la Belgique se limite à Bruxelles et Bruges 🙂

Déjà vu le film The Expatriate avec Aaron Eckhart et Olga Kurylenko, tourné en partie à Anvers ?

Vous pouvez retrouver plus d’images tirées de la série Mr Right dans la rubrique Galerie de photos du site.

Photos : @Simply.Mad 2016, 2018 et 2022 (et captures d'écran de la série Mr Right sur Youtube, 2018)

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :