Jeux d’espions en Belgique

Poster du film The Expatriate

C’est un agent des forces spéciales, pauvre crétin. La CIA ne forme pas d’ingénieurs.

Anna Brandt (Olga Kurylenko)

Aaron Eckhart joue les expats à Anvers et Bruxelles dans ce thriller belgo-canadien à la croisée des sagas Taken et Jason Bourne.

Réalisé par l’Allemand Philipp Stölzl, plus habitué à mettre en images des clips vidéo – notamment pour Rammstein – ce film d’espionnage a été quasi entièrement tourné en Belgique dans des lieux hautement reconnaissables, ce qui rend la chasse aux lieux de tournage plutôt aisée quand on connaît les deux villes où se concentre l’action. C’est d’ailleurs le premier long métrage international qui utilisait la Belgique comme contexte pour son histoire.

L’action débute à Anvers – vues aériennes à l’appui – puisque Ben Logan, le personnage interprété par Aaron Eckhart, y vit depuis quelques mois avec sa fille adolescente. Ex de la CIA, il travaille maintenant pour une société de systèmes de sécurité qui sous-traite pour la multinationale Halgate. Sauf que, du jour au lendemain, son employeur disparaît de la surface de la terre ainsi que ses collègues. Une sombre affaire de trahison et de géo-politique va mettre le petit monde de Logan sens dessus dessous. Alors que ce dernier et sa fille cherchent la vérité tout en tentant d’échapper aux tueurs lancés à leurs trousses, l’agente de la CIA Anna Brandt (l’Ukrainienne naturalisée Française Olga Kurylenko) vient mettre de l’ordre dans tout ce bazar !

On va vite passer sur les petits détails qui font tiquer quand on vit en Belgique: par exemple les panneaux de circulation bilingues alors que la scène est censée se passer à Anvers, ville où la langue française n’est pas la bienvenue (en fait, ces scènes ont été tournées à Bruxelles, ceci expliquant cela) ou le fameux tram 81 direction Marius Renard qui est une ligne à Bruxelles alors que les personnages sont à Anvers dans l’histoire, pareil pour les extérieurs du bâtiment où travaille Logan, alors que la société est basée à Anvers, la séquence est filmée à Bruxelles sur la place Fontainas – on voit l’immeuble de la Centrale générale des services publics (CGSP-ACOD). Dans le dialogue, Logan informe sa fille qu’ils vont maintenant aller à Bruxelles, sauf qu’ils y sont déjà 😉 Mis à part ça, le reste des lieux utilisés est géographiquement correct et même assez respectueux des distances réelles.

Gare d’Anvers, restaurant La Rotonde et les Galeries royales à Bruxelles; film (2012) vs réalité (2019 et 2021)

Lors d’une longue séquence, Ben et sa fille sont en planque à la gare centrale d’Anvers et attendent d’aller récupérer un paquet dans une consigne.

La gare principale d’Anvers est souvent citée comme étant une des plus belles au monde, réputation non volée car elle est impressionnante par son architecture ainsi que par les travaux modernes qui ont permis de l’agrandir sans toucher à la monumentale double façade intérieure qui donne sur la salle des pas perdus d’un côté et sur l’accès aux quais de l’autre. Marbre partout, toit de verre et d’acier, coupoles et colonnes, quais sur plusieurs niveaux, un bâtiment Art Nouveau qui vaut décidément le coup d’oeil !

Gare d’Anvers-Central, escalier côté salle des pas perdus et la verrière au-dessus des quais souterrains

Coproduction oblige, certains intérieurs ont été tournés à Montréal, mais pour les extérieurs, voici quelques endroits à Bruxelles que l’on peut encore reconnaître à l’écran :

  • Anna Brandt se rend dans un petit hôtel rue de l’Enseignement, proche du Cirque Royal, salle de spectacle historique de la capitale. On reconnaît le restaurant La Rotonde qui avait pignon sur rue, depuis remplacé par l’établissement BEAT.
  • Elle rencontre ensuite un collègue de la CIA dans les Galeries Royales Saint-Hubert, ils discutent tout en remontant la Galerie du Roi avant de bifurquer dans la Galerie des Princes, vous pouvez y reconnaître la librairie Tropismes vue dans le film Odette Toulemonde.
  • L’hôtel Métropole sur la place de Brouckère, un établissement 5 étoiles qui a vu passer toute la jet-set en villégiature à Bruxelles et qui n’a pas survécu à la pandémie. Sa décoration riche mélangeant les genres en a fait à la fin du 19ème siècle un haut lieu pour les nantis, son café mythique était encore il y a peu un rendez-vous « instagrammable » réputé. Aux dernières nouvelles, le personnel du café se serait uni pour rouvrir l’établissement malgré tout, alors que l’hôtel reste fermé; souhaitons-leur bonne chance !

Hôtel Métropole, Station de tram Bourse et Gare de Bruxelles-Nord; film (2012) vs réalité (2021)

  • Deux scènes se passent dans le réseau du tram souterrain (pré-métro) de Bruxelles, il me semble que les deux séquences – lorsque la fille de Logan fugue et lorsqu’il est poursuivit plus tard par des tueurs – ont été filmées au même endroit : la station Bourse qui s’étend sous le boulevard Anspach. Lorsque vous descendez dans cette station par l’entrée principale côté Bourse, vous verrez suspendue au-dessus des escaliers une fresque de Paul Delvaux intitulée Nos vieux trams bruxellois datant de 1978. La station a été complètement rénovée depuis le tournage, ce n’est donc pas si évident de retrouver les lieux exacts par rapport aux images du film.
  • Anna se rend ensuite à la gare de Bruxelles-Nord où elle rentre en contact avec Logan. La séquence la mène des voies 4 et 5 aux voies 8 et 9 et c’est là qu’elle monte à bord d’un train afin d’y retrouver Logan.

Galerie du Roi, Station de tram Bourse et la fresque de Paul Delvaux, la Bourse de Bruxelles

Logan se trouve ensuite devant la Bourse de Bruxelles où il attend James Halgate (Garrick Hagon), le fomenteur de toute cette machination au coeur de laquelle il s’est retrouvé comme un pion sur un échiquier. Le bâtiment classico-baroque est utilisé dans le film comme tribunal, on n’en voit que les extérieurs pour cette scène. Auguste Rodin a participé à sa décoration lors de son exil à Bruxelles. Inaugurée en 1873, la Bourse de Bruxelles a occupé cette fonction jusque dans les années 1990 lorsque les transactions sont devenues globalement électroniques. Devant la façade principale, deux énormes lions veillent, symbolisant la hausse et la baisse du marché, on peut les voir dans le dos des acteurs lors de cette scène du film. Depuis le déménagement des activités boursières, la Bourse, maintenant appelée Palais de la Bourse, a accueilli plusieurs expositions et est actuellement en travaux de rénovation afin de devenir un lieu dédié à la culture et au tourisme, ouverture prévue en 2023.

N.B. Le parvis de la Bourse est devenu le centre des manifestations et réunions populaires, notamment suite aux attentats de Bruxelles en 2016, des centaines de fleurs et de messages ayant été déposés devant les escaliers (cf. photo plus haut).

Les ascenseurs vers les Marolles et la place Poelaert à Bruxelles; film (2012) vs réalité (2021)

La dernière séquence du film – et sa résolution explosive – nous amène sur la Place Poelaert, au pied du gigantesque Palais de Justice de Bruxelles. Si l’endroit vous est familier, c’est qu’une fameuse scène de la comédie Dikkenek y a été tournée ! Vous savez bien, lorsque Claudy Focan, joué par François Damiens, se fait carjacker 😀

Ici, Logan doit retrouver le méchant Halgate qui a pris sa fille en otage et qu’il vient récupérer contre la remise de documents compromettants pour le magnat. Toute la séquence se passe sur la place qui a une des plus jolies vues sur Bruxelles. Logan guette ses ennemis depuis les ascenseurs qui vous conduisent plus bas dans le quartier des Marolles, il discute avec Halgate devant l’horloge de l’Athénée Robert Catteau, l’échange se fait avec le Palais de Justice en arrière-plan. La place Poelaert porte d’ailleurs le nom de l’architecte du lieu. Un plan large dévoile ensuite la taille impressionnante du bâtiment de 26.000 mètres².

Longtemps resté le plus vaste bâtiment d’Europe, à ce jour toujours le plus grand Palais de Justice au monde, l’endroit inauguré en 1883 aurait besoin d’un sérieux coup de jeune, mais l’ampleur et le coût des travaux font peur. Seules quelques rustines sont posées ici et là, des échafaudages défigurant la façade depuis plusieurs décennies maintenant… sans que rien ne bouge vraiment. Un joyau classé qui retrouvera un jour son lustre d’antan, il faut l’espérer.

Gros bémol, une grande roue est venue s’installer sur la place Poelaert et empêche de profiter de cette grande esplanade, surtout si vous êtes photographe amateur. Toutes les idées pour dynamiser le tourisme ne sont pas forcément judicieuses 😦

La gare de Bruxelles-Nord, la grande roue de la place Poelaert

Vous pouvez retrouver plus d’images tirées du film The Expatriate dans la rubrique Galerie de photos du site.

Photos : @Simply.Mad 2019, 2020 et 2021 (et captures d'écran du DVD du film The Expatriate, M6 Vidéo 2012)

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :