Accents borains d’un peintre torturé

Tout près des grands bâtiments sinistres de la mine Marcasse, qui se dressaient à part, isolés dans la plaine, et faisaient vraiment penser à cette nuit-là, sous la pluie battante, la masse de l’arche de Noé, telle qu’elle a pu apparaître dans l’obscurité, lors du déluge, à la lumière d’un éclair. Vincent van Gogh (lettreLire la suite « Accents borains d’un peintre torturé »