Chasse au street art à Charleroi

Graffiti Elfo (Disenchantment)

Le Pays noir… ce triste nom dû au passé minier et industriel de la ville du Hainaut ne devrait pas empêcher les curieux d’aller au-delà des clichés.

La ville carolo renaît peu à peu de ses cendres depuis quelques années, notamment grâce à ce beau parcours de street art Asphalte qui met un peu de couleur dans tout ce gris ambiant.

Enfilez vos chaussures de marche et c’est parti pour la visite !

Charleroi, qui doit son nom à Charles II, roi des Pays-Bas espagnols dont l’actuelle Belgique faisait (plus ou moins) partie aux 16ème et 17ème siècles, était à l’origine une place forte destinée à défendre le territoire contre la France. Plus aucune trace de la forteresse ne persiste, malheureusement démolie sous le Saint-Empire au 18ème siècle.

Après une période de grands développements industriels au 19ème, la fin de l’ère houillère a sonné le glas de la région. De grands projets de rénovation urbaine ont été lancés depuis une dizaine d’années, parfois pour le mieux (musées, ouverture des terrils en zones nature, revalorisation du patrimoine, etc.) et parfois pour le pire (immense galerie marchande en plein coeur de la ville qui finit d’achever le centre historique).

Parmi les belles idées qui embellissent le cadre pour ses habitants et qui font venir les touristes, le parcours de street art Asphalte qui depuis quelques années laisse des artistes du monde entier venir s’exprimer sur les façades de bâtiments de la ville hennuyère.

En centre-ville vous trouverez des fresques d’artistes belges et internationaux tels que Sixe Paredes, Hell’O Monsters, Huskmitnavn, Maya Hayuk, Sozyone Gonzalez, El Nino 76. Même Disney+ lors de son lancement en Belgique en septembre 2020, a investi un mur proche de la station de métro Beaux-Arts en demandant à l’artiste Smok de mettre en scène un personnage de Toy Story 4.

Si la marche ne vous fait pas peur, vous pourrez également suivre la promenade le long de la Sambre qui vous emmènera en plein bassin industriel et où vous pourrez admirer une fresque géante qui a été réalisée par un collectif d’artistes sur un mur de 700 mètres de long !

Vous y reconnaîtrez peut-être l’autoportrait d’un certain Zenith, qui n’est autre que le nom de street artiste de l’acteur belge Matthias Schoenaerts dont vous pouvez voir plusieurs fresques murales ailleurs en Belgique, et même à Paris et aux USA.

La fresque This Land le long de la Sambre

Une troisième partie se trouve en face sur l’autre rive, le long du Rockerill, zone que je dois encore explorer lors d’un prochain passage dans la région.

Pour ne rien rater lors de votre visite de Charleroi, passez par la Maison du Tourisme ou bien téléchargez la brochure (un peu datée).

Si ce parcours vous a plu, je partagerai avec vous d’autres visites en Belgique lors de prochains articles, restez à l’écoute !

Photos : @Simply.Mad 2020 

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :