Doctor Who Experience à Cardiff

Doctor Who Police Box à Cardiff

Visite des coulisses de la série Doctor Who lors d’une exposition de longue durée de l’autre côté de la Manche.

Vous saurez tout sur cette série de science-fiction « oh so British », l’une des plus anciennes du genre.

C’est en 2005 que la série mettant en scène le Seigneur du Temps et son drôle d’engin ont fait leur réapparition sur le petit écran après quelques années d’absence. Depuis, les saisons et les acteurs interprétant le Docteur s’enchaînent avec une belle régularité, cette série représentant une particularité dans le paysage audiovisuel, du fait du caractère « changeant » de son personnage principal.

Véritable icône au Royaume-Uni, une gigantesque exposition semi-permanente lui a été consacrée pendant de nombreuses années, à savoir de 2011 à 2012 à Londres pour rouvrir quelques mois plus tard pour une durée de 5 ans dans un bâtiment construit à cet effet à Cardiff. Cet espace éphémère était situé à Porth Teigr, sur les anciens docks de la ville portuaire. Pourquoi le Pays de Galles ? Car c’est là que la série est tournée, ce qui représente pour la ville une sacrée manne en termes de retombées financières et d’attrait touristique.

Doctor Who Experience proposait ainsi une plongée interactive dans l’univers de la série, j’ai eu l’opportunité de la visiter en 2013, tout de suite un petit tour du propriétaire.

Une des anciennes « Police Box » des saisons de la 1ère époque; le Tardis dans ses diverses incarnations

A l’époque, le Docteur était interprété par Matt Smith (The Crown, Last Night in Soho) et l’expo avait donc toute une partie consacrée aux épisodes le mettant en scène. Nous pouvions ainsi pénétrer à l’intérieur du Tardis, son vaisseau interdimensionnel et temporel (car oui, c’est définitivement plus grand à l’intérieur) et beaucoup de costumes et d’accessoires des saisons 5 à 7 étaient mis en avant.

Plusieurs versions du Tardis, puisqu’il évolue bien souvent en même temps que son Docteur, étaient d’ailleurs exposées – que ce soit son aspect intérieur avec sa console de navigation ou son aspect extérieur sous la forme d’une cabine de police bleue comme il en existait jadis en Grande-Bretagne.

Les ennemis du Docteur à travers le temps: Cyberman, Ange Pleureur et Daleks; Accessoires de l’épisode de Noël La Dame de Glace

La galerie des grands ennemis du Docteur que l’on rencontre régulièrement au fil des saisons, autant ceux qui sont là depuis le début de la série dans les années 1960 que les créations plus récentes, occupait une partie importante de l’espace. Vous pouviez ainsi voir de près plusieurs itérations des Daleks et des Cybermen à travers leurs évolutions, plus loin un Sontarien (alors oui, cette race extraterrestre ressemble à Mr. Patate – ou Potato Head en anglais, mdr) et Le Silence ou encore la statue de l’Ange Pleureur semblaient plus vrais que nature, cette dernière prête à vous attaquer si vous aviez le malheur de cligner des yeux, comme dans la série ! (enfin, pas vraiment, mais elle donnait des frissons dans le dos quand même).

Et bien sûr, la collection n’aurait pas été complète sans les costumes de chacun des 11 incarnations (à l’époque) du Docteur à l’écran, portés par les acteurs, de William Hartnell à Matt Smith.

Il est amusant de noter l’évolution du costume, du classique des débuts aux folies multicolores des années 80 ! D’ailleurs, en voyant les costumes de si près, on remarque des détails distinctifs tels que le point d’interrogation sur le col de chemise du cinquième Docteur (Peter Davison – papa de Mme David Tennant à la ville, le dixième Docteur; Georgia Moffett a d’ailleurs joué dans un épisode de la série – fin de la parenthèse) et la branche de céléri (!) à la place de la pochette de veste. Pour le sixième Docteur (Colin Baker à l’écran), c’est la broche de chat sur le revers de son manteau qui attire l’attention 😀

On voit le retour au costume classique avec le huitième Docteur (Paul McGann le temps d’un téléfilm) et après le côté assez insipide et passepartout du cuir du neuvième interprète (Christopher Eccleston), un renvoi à un style marqué s’est opéré avec les dixième et onzième Docteurs. Chaque tenue étant savamment étudiée pour coller à la personnalité nouvellement acquise.

Les tenues des compagnons du Docteur, ceux qui l’accompagnent dans ses aventures au fil des saisons, étaient également exposées.

Et n’oublions pas la collection de tournevis soniques, gadget multitâche du Docteur qui lui permet souvent de se tirer de mauvais pas.

Au moment de ma visite, l’épisode spécial de Noël de 2012 était mis en avant grâce à plusieurs costumes et accessoires tirés de l’épisode La Dame de Glace, par exemple la boule à neige géante de cet épisode « Dickensien ».

Tenues de Amy Pond et Rory, de Madame Vastra, de Martha Jones, River Song et d’un Seigneur du Temps de Gallifrey

Quelques zones interactives permettaient de voir des extraits diffusés sur écran dont un clip avec Matt Smith spécialement tourné pour l’exposition.

Un petit tour par la boutique de souvenirs plus tard, la visite était terminée et je ne peux que regretter que l’exposition n’ait pas été maintenue après 2017, tous ces accessoires dormant dans un entrepôt en espérant être sortis de leur hibernation prolongée afin de faire rêver la nouvelle génération de jeunes fans de la série.

Visite des lieux de tournage à Cardiff de Doctor Who.

Photos : @Simply.Mad 2013

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :