The Greatest Showman en concert

Hugh Jackman The Greatest Showman

Ladies and gents, this is the moment you’ve waited for.

P.T. Barnum (Hugh Jackman)

Woooooh ! Ca y est, vous avez l’air en tête ? Bien, alors on peut commencer 😉

Pour ceux qui l’ignoreraient encore, Hugh Jackman a débuté sa carrière sur scène dans des comédies musicales. Formé au chant – baryton – et à la danse – y compris les claquettes – le bel Australien est diplômé de la Western Australian Academy of Performing Arts et s’illustre rapidement dans le rôle de Gaston pour la production australienne de La Belle et la Bête (Beauty and the Beast : The Broadway Musical) en 1996.

On le retrouve deux ans plus tard à Londres au prestigieux Royal National Theatre dans le rôle principal du classique américain Oklahoma! de Rogers et Hammerstein (Le Roi et Moi, La Mélodie du Bonheur), ce qui lui vaut une nomination au prix Olivier. Les sirènes du cinéma l’appellent ensuite et c’est la consécration immédiate grâce au personnage qui va lui coller à la peau : Wolverine dans les films tirés des comics X-Men. Parallèlement aux films qu’il enchaîne dès 2000, il confirme son statut de star du « musical » en jouant à Broadway dans The Boy from Oz, oeuvre inspirée de la vie de Peter Allen, chanteur-compositeur australien à qui l’ont doit entre autres la version originale de I Go to Rio (chanson reprise par Claude François, Je Vais à Rio). Ce rôle haut en couleurs lui rapporte un Tony Award, équivalent d’un Oscar du théâtre et il présente d’ailleurs la soirée des Tony Awards trois ans de suite entre 2003 et 2005.

Il délaisse ensuite la scène pour se consacrer au cinéma dans les années qui suivent mais Jackman ne pouvait pas rester trop longtemps éloigné de ses premières amours : il présente la cérémonie des Oscars en 2009 où il se lance dans un superbe numéro d’ouverture en compagnie d’Anne Hathaway, qu’il retrouvera d’ailleurs sur grand écran dans Les Misérables en 2012 (Golden Globe pour lui, Golden Globe et Oscar pour elle).

Les Misérables – Séance de répétition des 85ème Academy Awards en 2013

Il donne sa première série de concerts en 2011 à New York, le spectacle Hugh Jackman : Back on Broadway lui permettant de revenir sur le répertoire de classiques, avant de se lancer dans une tournée dans son pays natal en 2015 avec Broadway to Oz, accompagné d’un orchestre et d’une troupe de danseurs; ce show lui sert en fait de répétition pour la tournée mondiale qu’il entame en 2019.

The Man. The Music. The Show. Ziggo Dome, Amsterdam, mai 2019

Mais d’abord, Hugh participe au film musical qui va devenir en 2017 l’un des plus gros succès mondiaux du genre au box-office: The Greatest Showman, adaptation romancée de la vie de l’entrepreneur de spectacles P.T. Barnum au 19ème siècle. La chanson This is Me interprétée par Keala Settle remporte un Golden Globe.

Le succès phénoménal de la musique du film – dans sa version originale chantée par les acteurs ou dans sa version reprise par le gratin des artistes pop du moment (Pink, Panic! at the Disco, Missy Elliott, Years and Years, Kesha…) – amène Jackman à ajouter ces titres à son répertoire. Et c’est fin prêt que l’artiste aux multiples talents présente un numéro de son futur spectacle lors de la cérémonie des Brit Awards (Oscars de la musique en Grande-Bretagne) en février 2019.

Hugh Jackman – The Greatest Show [Live at The BRITS 2019]

The Man. The Music. The Show. a presque fait le tour du monde entre mai et octobre 2019, c’était la première fois que « Huge Ackman » (levez la main si vous avez vu La Nuit au Musée 3 😀 ) revenait sur scène en Europe et il n’était donc pas question que je rate la venue d’un de mes acteurs préférés, en plus je connais assez bien mes classiques en matière de comédies musicales (merci maman). La date du concert à Anvers ayant tardé à être annoncée, j’avais déjà mon ticket en poche pour la représentation au Ziggo Dome d’Amsterdam en mai 2019, ce qui me donnait en plus l’excuse d’un nouveau city trip dans cette belle ville !

Une tournée de 90 dates, pratiquement toutes jouées à guichet fermé – nous étions 10.000 dans la salle à Amsterdam – une troupe de plusieurs dizaines de musiciens, choristes et danseurs, une setlist qui incluait ses plus grands succès de La Belle et la Bête à Boy from Oz, de Oklahoma! à The Greatest Showman, plus quelques classiques comme Singin’ in the Rain et son numéro de claquettes, énormément d’émotion sur la partie consacrée aux Misérables, une mise en scène fabuleuse qui nous replongeait parfois dans des extraits de films via les écrans géants. Des paillettes, des jeux de lumière, des anecdotes, un joli déhanché 😀 , la participation du public pour les heureux assis au premier rang, des numéros de danse fantastiques… Bref, si vous n’étiez pas déjà sous le charme du beau Hugh avant de venir au spectacle, vous aviez la garantie de l’être à la sortie, un grand sourire sur les lèvres !

Gaston dans La Belle et la Bête, photo du livre souvenir (oui, je suis contente, là)

Prochaine apparition du New-Yorkais d’adoption sur scène : The Music Man, reprise de cette comédie musicale classique au Winter Garden Theatre de Broadway en 2022.

Enjoy the show !

Photos : @Simply.Mad 2019 

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :