Une course-poursuite explosive aux Îles Canaries

Fast & Furious 6, affiche du film

On ne se détourne pas de la famille, même si elle le fait.

Dominic Toretto (Vin Diesel)

20 ans de Fast & Furious, ça se célèbre, non ? Même quand on n’est pas trop fan du genre « mets ton cerveau sur pause », il faut reconnaître la longévité de la franchise F&F au cinéma, qui a très vite évolué du film de bagnoles sur fond d’enquête policière vers la grosse production internationale avec espionnage et cascades plus improbables les unes que les autres.

Alors que le 9ème opus est sorti dans les salles cet été – 10ème même, si l’on compte le film dérivé Hobbs & Shaw de 2019 – avec sa surenchère d’explosions, de destructions urbaines et un niveau d’invincibilité de ses héros encore jamais atteint, je me suis amusée à revenir sur l’un des meilleurs épisodes de la saga vrombissante, le chapitre 6 sorti en 2013.

Réalisé par Justin Lin (réalisateur de 5 F&F à ce jour, dont le dernier en date) et reprenant la fine équipe de personnages qui s’est constituée au fil des épisodes, nous retrouvons donc la « Team Toretto » en mode expat vu qu’ils ne peuvent pas retourner aux Etats-Unis et sont recherchés par toutes les polices depuis l’affaire du film précédent. C’est ainsi que Brian O’Conner (le regretté Paul Walker) et Mia Toretto (Jordana Brewster) vivent sur l’île espagnole de Tenerife au large de la côte africaine et s’apprêtent à accueillir un nouveau membre dans la famille de mordus de mécanique.

Mais l’essentiel du film se déroule à Londres et c’est aux studios Shepperton que le tournage a eu lieu, en plus des scènes filmées dans Londres même. Dans la première partie du film, l’intervention musclée de Hobbs (Dwayne Johnson) sur le pont en Russie a en fait utilisé le pont Lambeth à deux pas du parlement de Westminster. Et le siège d’Interpol à Moscou ? Le Senate House qui est le centre administratif de l’Université de Londres situé derrière le British Museum.

Quand le méchant du film, Owen Shaw (Luke Evans), s’échappe du parking d’un immeuble au volant d’une sorte de F1 blindée, l’action se passe dans le quartier des docks à Canary Wharf. Par contre, pour la course-poursuite qui s’ensuit, c’est à Glasgow que la séquence a été filmée, les rues en ligne droite de la ville écossaise se prêtant mieux à la poursuite et les autorités locales étant moins regardantes que celles de Londres quand il s’agit de stopper la circulation pour un tournage, même si en l’occurrence la séquence a été filmée de nuit. En plus, Londres avait d’autres chats à fouetter pendant les Jeux Olympiques d’été 2012.

Lors de la vente aux enchères de voitures de luxe, on peut reconnaître derrière les acteurs Tower Bridge et le navire de guerre HMS Belfast qui est visible sur la Tamise pratiquement en face de la Tour de Londres. Grâce à la Street View de Google Maps, j’ai pu localiser le lieu de tournage au Old Billingsgate, l’ancien marché aux poissons de la ville. Sa grande terrasse donnant sur le fleuve est accessible via la promenade du même nom.

Voici venu le moment du film qui est inévitable dans cette saga : la fête aux bolides rutilants qui se termine invariablement par un duel entre pilotes en mal de sensations fortes. Retour du côté de Westminster dans un lieu important de la politique : le Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth (Foreign Office pour faire plus court). C’est dans la cour intérieure que débute la course illégale entre Dom (Vin Diesel) et Letty (Michelle Rodriguez), à quelques mètres à peine du 10, Downing Street, résidence à l’époque du Premier Ministre David Cameron. Je me demande s’il s’est joint à la fête en bon voisin 😉

Les puissantes voitures remontent ensuite Whitehall vers Trafalgar Square, Piccadilly Circus et passent devant la Fontaine des Chevaux d’Hélios. Il est plus que probable que toute la séquence n’a pas été mise en boîte à Londres, je me souviens d’ailleurs avoir lu à l’époque que le rond-point de Piccadilly avait été recréé en studio pour permettre les destructions et explosions prévues dans le script. La course prend fin à proximité d’un endroit que l’on voit souvent au cinéma: la centrale électrique abandonnée de Battersea. Située en bord de fleuve en plein coeur de Londres, la centrale au charbon a vu le jour dans les années 1930 et la production y a pris fin en 1983. Laissée en l’état depuis mais classée au patrimoine historique, l’usine est en passe de revivre sous la forme d’un ensemble d’appartements de luxe, de commerces et de restaurants.

Si vous êtes fan de rock, la Battersea Power Station vous sera en outre familière car elle apparaît sur la pochette de l’album Animals des Pink Floyd.

Les scènes sur la base militaire ont été filmées sur l’ancienne base de la RAF Bentwaters dans le Suffolk.

Changement de décor maintenant, en route pour le soleil aux îles Canaries !

D’après une publication de l’époque dans le Tenerife Magazine, 400 membres d’équipe et 100 véhicules dont 4 tanks ont débarqué sur l’île en septembre 2012. Deux scènes ont été tournées sur les routes de Tenerife : la course amicale entre Dom et Brian du début du film et une partie de la séquence impressionnante de méga carambolage avec le tank piloté par Shaw. Cette cascade a en fait été tournée en deux temps et sur deux îles différentes puisqu’une partie a été mise en boîte à Gran Canaria.

A Tenerife, l’action se passe sur l’autoroute TF-1 dans le sud de l’île, notamment lorsque Tej (Ludacris), sur un pont, informe le reste de l’équipe de l’évolution de la mission.

Par contre, lorsque le tank est stoppé par la « Team Toretto » sur un viaduc vertigineux et que Dom fait un plongeon d’une voie à l’autre à travers le vide pour sauver Letty, on se trouve là sur l’autoroute GC-2 de Gran Canaria qui longe la côte nord, de la capitale Las Palmas jusque Agaete. Il s’agit du Puente de Silva qui relie la ville côtière El Pagador à la région de Guía.

Lorsque vous empruntez cette autoroute relativement récente (années 1980 à 1990 pour sa construction), la vue vaut largement le coup d’oeil, entre l’océan Atlantique à perte de vue d’un côté et de l’autre les collines verdoyantes qui font place par endroits aux plantations de bananes et plus loin aux roches troglodytes des anciennes peuplades aborigènes des îles Canaries, les Guanches.

Pour la séquence où l’équipe tente d’empêcher l’avion de Shaw de décoller sur une piste sans fin, l’ancienne base RAF Bovingdon en Angleterre a été utilisée. Et enfin, retour bien mérité à la maison pour la famille étendue de Dom Toretto puisqu’ils se retrouvent tous pour le barbecue habituel chez eux à Echo Park, Los Angeles.

Vous pouvez retrouver toutes les images tirées du film Fast & Furious 6 dans la rubrique Galerie de photos du site.

Plus d’infos sur les films tournés à Londres ?

Photos : @Simply.Mad 2013, 2015 et 2016 (et captures du DVD de Fast & Furious 6, Universal 2013)

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :