Les Visiteurs de passage en Belgique

La cinéphile en voyage sur les traces des Visiteurs 3

Un grand colosse et un petit violent qui pue.

Les Visiteurs – La Révolution (2016)

Godefroy de Montmirail et Jacquouille la Fripouille sont de retour (une fois de trop ?) et poursuivent leurs aventures temporelles grivoises.

Visite d’une partie des lieux de tournage du film Les Visiteurs : La Révolution qui n’a pas été filmé en France cette fois-ci.

En effet, coproduction oblige et le Tax Shelter belge aidant, le quatrième film de la série (si l’on compte le remake américain) a été tourné entre la République Tchèque et la Belgique. Jean-Marie Poiré et Christian Clavier se retrouvent une nouvelle fois derrière et devant la caméra, accompagnés de leurs comparses Jean Reno et Marie-Anne Chazel (cette dernière dans un rôle différent de celui qu’elle tenait dans les deux premiers films). Parmi les nouveaux venus, on peut épingler les prestations de Karin Viard et Sylvie Testud dans les rôles respectifs de Adélaïde de Montmirail et Charlotte de Robespierre. Ce dernier patronyme vous donnant une indication sur la période de l’histoire dans laquelle nos deux voyageurs du temps se retrouvent propulsés : la révolution française, mortecouille !

Comme le veut la formule, le Chevalier et son écuyer tentent de rentrer chez eux en touchant le moins possible à la ligne temporelle, ce qui s’avère compliqué lorsqu’ils se retrouvent face à de nouveaux descendants de leurs lignées respectives. C’est ainsi que la troupe se retrouve à Paris en pleine Terreur et que nous croisons des personnages historiques de cette époque trouble, tels que Marat, Saint-Just, Robespierre, Fouché, etc.

Parmi les lieux de tournage en République Tchèque, on trouve le château-fort de Pernštejn – scène où l’on voit Jacquouille courir dans un passage sombre et en sortir avec le bouclier de son maître – et le château que quitte Godefroy à cheval est un mélange du château de Kost (où le tournage a eu lieu) et de prises de vue du château Comtal de Carcassonne (sans doute reprises du premier film), grâce à la magie des effets spéciaux numériques en postproduction. C’est aussi Pernštejn qui double le château de l’enchanteur. La scène avec le roi Louis VI (le Belge Patrick Descamps) a été tournée dans l’église Sainte-Barbe de Kutná Hora et c’est au château de Kačina que nos deux héros sont jugés au tribunal. Plusieurs scènes encore sont filmées dans les rues de Kutná Hora lorsqu’ils s’échappent de prison et l’intérieur de l’auberge où les Montmirail et leur suite se restaurent avant d’atteindre Paris est en fait la chapelle du Corps du Dieu. Ensuite, c’est à Prague que se trouvent le marché et la rue de l’hôtel à Paris où arrivent les Montmirail, et plus tard Charlotte de Robespierre, alors que l’intérieur de l’hôtel se trouve en Belgique, on le verra plus tard.

La cour intérieure et le jardin de l’hôtel de Groesbeeck-de Croix à Namur (film 2016 vs réalité 2021)

Passons donc à la Belgique où se trouvent les deux demeures qui se font passer pour le domaine des Montmirail dans cet opus, il s’agit du château d’Attre à Brugelette (Hainaut) pour les intérieurs essentiellement – on peut reconnaître son escalier avec la rampe en fer forgé et dont le mur est recouvert de tableaux – et du château de Warfusée dans la province de Liège pour les extérieurs. D’après la presse locale, les châteaux de Franc-Waret et de Ronchinne dans le Namurois ont également été sollicités, mais je n’ai pas pu recouper les infos pour savoir s’il s’agissait d’intérieurs ou d’extérieurs par rapport au film (trop de châteaux tuent le château).

Addendum : concernant Ronchinne, j’ai eu confirmation que c’est le château-ferme que l’on voit pour les extérieurs de l’auberge où s’arrêtent les Montmirail pour se restaurer. Et le cimetière après que nos larrons s’échappent de prison est également dans la région (peut-être l’église Saint-Martin d’Ivoy d’après mes recherches sur Google Maps), merci beaucoup au Musée des Arts décoratifs de Namur pour ces infos supplémentaires et pour l’anecdote suivante :

(le cimetière) On y voit une grande statue (fausse) devant laquelle ils prient. Le socle de cette dernière est d’ailleurs celui d’une des fausses colonnes du portique au musée (recyclage!)

Godefroy de Montmirail et Jacquouille la Fripouille dans le Namurois

Un lieu de tournage dont je suis donc bien sûre car je l’ai visité est l’hôtel de Groesbeeck – de Croix à Namur. Quelques intérieurs et toutes les scènes dans la cour et le jardin de l’hôtel particulier où logent les personnages principaux à Paris ont été tournés ici. La plupart des photos sur cette page ont été prises là-bas, d’ailleurs. Pour la petite anecdote, pendant le tournage des Visiteurs à Namur en 2015, je travaillais tout près du lieu de tournage et je me souviens être passée matin et soir devant les caravanes garées sur la place Saint-Aubain sur le chemin du bureau, mais pas moyen de croiser un visage connu et je n’avais pas pensé à l’époque à prendre une photo de l’invasion de camions et de matériel technique.

Façade et jardin à la française de l’hôtel de Groesbeeck-de Croix à Namur

C’est parti pour le tour du propriétaire ! J’ai pu profiter de la visite guidée Le Musée fait son cinéma dans le cadre du Festival international du film francophone de Namur, Les Visiteurs : La Révolution n’étant pas le seul tournage a être passé par ici, mais vous en saurez plus prochainement 😉

Notre guide pour l’occasion était Fabrice Giot qui n’est autre que le conservateur du Musée des Arts Décoratifs qui est abrité au sein du bâtiment du 17ème siècle remodelé au 18ème en hôtel particulier. Outre la curiosité de cinéphile et l’intérêt pour l’histoire architecturale, c’est aussi la beauté de cette collection de mobiliers, peintures et faïences qui m’ont plongée dans cette période de l’aristocratie namuroise allant du 17ème au 19ème siècles.

Je commence par une anecdote recueillie pendant la visite, M. Giot ayant assisté au tournage pendant plusieurs jours : le vestibule du musée a été modifié pour en cacher la porte en verre à l’entrée, une cloison a été installée et peinte dans la couleur des murs, un médaillon mural placé pour habiller la cloison. On la voit dans une scène avec Gonzague de Montmirail (Franck Dubosc) et Collot d’Herbois (Lorànt Deutsch). Le détail qui tue : c’est un portrait de Charles de Lorraine, gouverneur des Pays-Bas autrichiens, Autriche et France étant les pires ennemis à l’époque de la Révolution !

Colonnes et intérieurs de l’hôtel particulier à Paris, en réalité à Namur (film 2016 vs réalité 2021)

Beaucoup de séquences ont été tournées dans la cour intérieure et dans le jardin à la française, il faut savoir que la loge où se tiennent les concierges Prune (Marie-Anne Chazel) et Philibert (Pascal Nzonzi) a été construite de toutes pièces dans le style du bâtiment et a donc été démontée après le tournage. Idem pour les colonnes qui donnent accès à la cour, elles n’existent pas dans la réalité, mais elles ont été laissées sur place par la production et elles étaient exposées à l’étage du musée pour les besoins de la visite. Le jardin, avec ses putti (statues d’enfants dénudés) et ses buissons taillés, est également largement visible dans le film.

Les scènes avec Jean-Paul Marat (le Belge Christian Hecq) dans son appartement ont toutes été filmées ici, les accessoires de son bain ont aussi été laissés sur place et exposés pour la visite. La scène du bain recréait au plus près le tableau mettant en scène la mort de « L’Ami du peuple » – Marat assassiné par Jacques-Louis David – la peinture est conservée aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles.

La cuisine du musée et ses magnifiques carreaux de faïence dans le style de Delft sont également visibles dans Les Visiteurs lorsque le personnage joué par Ary Abittan est blessé à son noble derrière.

Le vestibule modifié, la salle à manger, le bain de Marat, les fausses colonnes et la cuisine (et notre guide Fabrice Giot en bonus)

Ci-dessous deux autres lieux à quelques mètres du musée que l’on voit également dans le film : la façade du Tribunal de Police qui devient l’entrée de la gendarmerie à l’écran et le Palais provincial (en travaux en octobre 2021).

Un dernier lieu de tournage en Belgique est situé à Bruxelles, à l’hôtel de Lannoy où se trouve l’escalier utilisé pour les séquences de l’hôtel particulier à Paris, par exemple la scène avec la statue de Marat.

Vous pouvez retrouver plus d’images tirées du film Les Visiteurs 3 dans la rubrique Galerie de photos du site.

Photos : @Simply.Mad 2021 (et captures d'écran du film Les Visiteurs : La Révolution, 2016)

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :