World Soundtrack Awards 2021

Programme des WSA à l'opéra de Gand

Déjà la vingt-et-unième édition du festival de musique de films que le monde nous envie (si, si!).

Dans le cadre du festival du film de Gand, vous pouvez rencontrer la crème des compositeurs pour le cinéma et la télévision et assister à des concerts.

C’est sous l’impulsion de notre Dirk Brossé national, compositeur et chef d’orchestre réputé, que les World Soundtrack Awards sont nés et continuent à se développer d’année en année, l’événement gantois ayant acquis ses lettres de noblesse, pas seulement auprès des professionnels, mais aussi auprès du public, déjà converti ou amateurs curieux de compléter l’expérience du festival de cinéma par une mise en musique en plus de la mise en images. A la suite de ses premières éditions, d’autres pays ont lancé leur propre festival de musique de films (Cracovie, Tenerife, Aubagne, Cologne…) mais le seul gala international de remise de prix, c’est en Belgique et nulle part ailleurs !

Au programme : 4 jours de masterclasses avec des professionnels de la production musicale et avec les compositeurs invités, une séance de dédicaces et des sessions de questions/réponses, et bien sûr des concerts, le premier était consacré cette année aux grands compositeurs grecs : Eléni Karaïndrou, Mikis Theodorakis et Evanthia Reboutsika.

Et le second concert était la soirée de gala avec remise des prix et mise en avant musicale des deux invités principaux de cette édition : Eléni Karaïndrou qui avait déjà été mise en valeur lors du concert de la veille, elle est la fidèle collaboratrice du réalisateur Theo Angelopoulos, pour qui elle a mis en musique entre autres les films Le Pas suspendu de la Cigogne et L’Éternité et Un Jour, on la retrouvera aussi sur le prochain Terrence Malick, The Way of the Wind. Elle a d’ailleurs reçu lors du gala le Lifetime Achievement Award qui couronne ainsi sa longue carrière qui n’est pas finie !

L’autre invité de marque était Max Richter qui est un compositeur multidisciplinaire, avec aussi bien de l’opéra que du film et de la série TV à son palmarès, notamment The Leftovers pour le petit écran et au cinéma dernièrement Ad Astra et Marie Stuart, Reine d’Écosse. Si vous ne faites pas toujours très attention à la musique lorsque vous regardez un film – une mauvaise habitude, à mon avis 😉 – vous connaissez au moins un morceau composé par Richter car il a été maintes fois utilisé, il s’agit de On the Nature of Daylight, qui n’a pas du tout été créé pour un film mais qui est repris dans Shutter Island de Scorsese, Premier Contact de Villeneuve et la série The Handmaid’s Tale, entre autres. Morceau auquel nous avons eu droit pendant le concert, évidemment. Allez, je vous mets le clip pour le plaisir des oreilles.

Taken from ‘The Blue Notebooks’ (2018) – new recording

La partie concert avec l’orchestre du Brussels Philharmonic est dirigée chaque année par Dirk Brossé lui-même, il faut savoir qu’il travaille avec chaque compositeur invité pour préparer les morceaux et leur orchestration afin de donner un concert grandiose pour les spectateurs et satisfaisant pour les compositeurs également. Cette année la cérémonie a couronné le britannique Daniel Pemberton qui a reçu le prix du meilleur compositeur pour les films Enola Holmes, The Trial of the Chicago 7 et le documentaire Rising Phoenix, Comme des Phénix en français, sur les jeux paralympiques. Parmi les autres gagnants, Carlos Rafael Rivera a remporté le prix du meilleur compositeur pour une série télé avec The Queen’s Gambit, et la chanson Call me Cruella par Nicholas Britell et Florence Welch a été désignée la meilleure chanson pour un film. Gros palmarès pour les productions Netflix dans cette édition, le catalogue est devenu incontournable, quoi qu’on en pense.

Daniel Pemberton et mon petit autographe sur le livret du CD de King Arthur (merci à Patrick pour la photo du milieu)

Daniel Pemberton n’est pas un inconnu du festival, il était la Découverte de l’année en 2014 pour Cartel de Ridley Scott, et déjà nommé en 2016 et 2019 dans la catégorie Meilleur compositeur pour Mal de Pierres, Steve Jobs, The Man from U.N.C.L.E. et Yesterday, Spider-Man: Into The Spider-Verse, Scarborough respectivement. Un compositeur que j’ai personnellement découvert réellement grâce au King Arthur de Guy Ritchie et que j’apprécie beaucoup depuis, sa musique étant aussi dynamique et bariolée que sa propre personne.

Interview groupée avec Eléni Karaïndrou, Max Richter et Evanthia Reboutsika; les nommés des catégories Discovery of the Year et Public Choice Awards: Amelia Warner, Benji Merrison, Susan DiBona & Salvatore Sangiovanni, Anthony Willis, Florencia Di Concilio, Gavin Brivik.

Un petit mot sur le cadre, cette année c’est l’opéra de Gand qui accueillait l’événement, ce qui permettait d’éviter l’éclatement des activités sur plusieurs lieux comme c’était parfois le cas lors des éditions précédentes. Le bâtiment néoclassique du 19ème siècle ne paie pas de mine de l’extérieur, mais une fois à l’étage, on ne peut que rester bouche bée devant la richesse des salons d’apparat et de la salle elle-même. Du grand néo-baroque !

Le concert de gala: Eléni Karaïndrou, Daniel Pemberton et Max Richter

Ce qui fait le charme de ce festival, c’est la proximité avec les artistes, autant les jeunes musiciens en devenir que les amateurs de musique de films comme moi peuvent approcher les invités, leur poser des questions dans le cadre des activités organisées, et on peut très facilement tomber sur l’un ou l’autre invité dans les rues de Gand, c’est plutôt bon enfant. Le gala en lui-même n’est pas trop guindé comme peuvent souvent l’être ce genre de soirées.

En bref, si vous aimez la musique symphonique et les grands orchestres, si vous aimez le cinéma, ou si vous êtes simplement curieux de découvrir un pan finalement important du plaisir que procure un film ou une série, il faut vivre le festival au moins une fois pour être totalement conquis.

Vivement l’année prochaine !

Ecoutez les morceaux de l’album édité en 2020 pour les 20 ans de la cérémonie.

Photos : @Simply.Mad 2021 

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :