La playlist de février 2022 – Les séries de 2021

Rétrospective rapide des thèmes de séries qui m’ont accompagnée en 2021, j’en regarde pas mal du genre science-fiction et fantasy, vous trouverez sans doute qu’il manque certains thèmes essentiels à cette liste… et vous avez sûrement raison ! Ça veut dire que je n’ai pas encore suivi la série mais qu’elle est probablement sur ma watch list 😉

Petit tour des plateformes de streaming légal.

La série Netflix adaptée des comics Sweet Tooth de Jeff Lemire est produite par Robert Downey Jr. et son épouse Susan sous l’égide de leur boîte de prod’ Team Downey. Une première saison de 8 épisodes nous permet de découvrir ce monde post-apocalyptique plutôt poétique dans lequel des bébés naissent avec des caractéristiques animales. Cette nouvelle hybridation est-elle due à une manipulation génétique ou est-ce l’évolution naturelle de l’être humain ? Nous le découvrons petit à petit en compagnie du jeune héros Sweet Tooth qui est l’un de ces hybrides. Une saison 2 est attendue.

Côté musique, c’est un autre Jeff qui nous fait vivre de très jolis moments, Jeff Grace a débuté en tant qu’assistant de Howard Shore sur la trilogie du Seigneur des Anneaux – il y a pire pedigree. Collaborateur récurrent sur les films des réalisateurs indépendants Kelly Reichardt et Jim Mickle, il a composé pour quelques films et séries d’horreur avant de se voir confier avec Sweet Tooth son premier projet d’envergure pour Netflix.

Sweet Tooth (2021) – Jeff Grace
Sweet Tooth – Jeff Grace
Écouter tout l’album – WaterTower Music

Disponible sur Amazon Prime Video, mais à l’origine une série de la chaîne EPIX, c’est tiré d’une nouvelle de Stephen King, Jerusalem’s Lot. 19ème siècle, le Maine reculé et puritain, un lourd secret familial, une ambiance gothique, un vieux manoir avec des parquets qui craquent… c’est en fait une préquelle du roman Salem de Stephen King, où il est question de vampires, et qui avait déjà eu droit à deux adaptations télé. Adrien Brody porte la série avec toute sa sensibilité et la musique de Mark Korven apporte l’angle inquiétant nécessaire, lui qui a déjà mis en musique les films d’épouvante The VVitch et The Lighthouse pour le réalisateur Robert Eggers, et dans un genre pas si éloigné il vient de signer le score de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City.

Chapelwaite (2021) – Mark Korven
Chapelwaite | opening credits

Toujours sur Prime Video et là c’est une production maison par Amazon, La Roue du Temps est l’adaptation des romans de fantasy de l’auteur Robert Jordan qui en est déjà à une dizaine de volumes. On est dans la fantasy pure avec ses codes habituels : magie, monstres, recherche de l’élu et combat entre le bien et le mal. Un point à remarquer dans la série, c’est la présence de Rosamund Pike dans le rôle principal de cet univers où la magie est essentiellement maîtrisée par les femmes.

Une très jolie série aux décors naturels sublimes et le prolifique compositeur écossais Lorne Balfe – longtemps collaborateur de Hans Zimmer – qui a nombre de films, séries et jeux vidéo à son actif, apporte une touche ethnique avec des choeurs et des chants tribaux venus d’un peu partout sur la planète pour créer cette ambiance éthérée qui va s’y bien à la série.

The Wheel of Time (2021) – Lorne Balfe
The Wheel of Time theme
Storm the Castle

La série policière diffusée sur Hulu et disponible sur Disney+ est produite par le comédien septuagénaire Steve Martin qui joue l’un des rôles principaux et que l’on retrouve avec plaisir, lui qui a fait les beaux jours du show comique Saturday Night Live à la grande époque (il est le second acteur a y avoir participé le plus souvent en tant que présentateur/invité, derrière Alec Baldwin). Dans le rôle de l’acteur « has been » qui a eu du succès par le passé avec une série policière, il fait équipe avec Martin Short, autre grande figure du cinéma comique américain des années 80 (ils ont déjà joué ensemble dans les films ¡Trois amigos! et Le Père de la Mariée) et Selena Gomez, l’ex-enfant-star de Disney Channel (la série Les Sorciers de Waverly Place) qui est l’atout « jeune » destiné à attirer une audience plus large. Le ton est tantôt léger, tantôt dramatique, et les personnages sont plus troubles qu’il n’y paraît de prime abord. Le pitch ? Nos trois protagonistes habitent le même immeuble à New York où un meurtre a lieu et ils décident de lancer un podcast sur les crimes commis là.

Le musique est confiée à Siddhartha Khosla, leader du groupe Goldspot qui s’adonne de plus en plus à la composition de scores pour la télévision (This is Us, Marvel’s Runaways, Looking for Alaska) et qui livre une partition toute en finesse avec une mélodie entêtante qui revient en filigrane au fil des morceaux.

Only Murders in the Building (2021) – Siddhartha Khosla
Main Title

La dernière entrée à ce jour dans le MCU télévisuel, la série consacrée à Hawkeye est à voir sur Disney+ : 6 épisodes pour une aventure en solo de Clint Barton, ex-membre des Avengers… enfin, en solo, pas vraiment car il s’allie un peu à contrecoeur à une nouvelle venue qui suit ses traces, Kate Bishop qui est interprétée par l’épatante Hailee Steinfeld (découverte toute jeune dans le remake de True Grit et ensuite dans les films Pitch Perfect et Bumblebee). On retrouve avec beaucoup de plaisir Jeremy Renner dans le rôle de Hawkeye, la série est pleine d’action et d’humour et n’essaie pas d’être trop complexe, contrairement aux autres séries Marvel/Disney+.

Pour la musique, le vétéran Christophe Beck que l’on avait découvert sur Buffy contre les Vampires parallèlement à une prolifique contribution musicale sur une multitude de longs métrages depuis 25 ans, après ses deux scores déjà pour le MCU avec Ant-Man et sa suite, propose ici un thème qui n’est pas sans rappeler celui des Avengers – logique – tout en mettant l’emphase sur l’action fun et décomplexée de la série Hawkeye.

Hawkeye (2021) – Christophe Beck
Hawkeye’s Theme

On ne présente plus Boba Fett, chasseur de primes étant apparu en rôle très secondaire dans la première trilogie Star Wars – c’est lui qui amène Han Solo à Jabba le Hutt – et dont le personnage est étoffé dans la seconde trilogie (préquelle) où on le voit enfant sur la planète Kamino dans L’Attaque des Clones. Déjà apparu en invité dans la série The Mandalorian sur Disney+, interprété par l’acteur néo-zélandais Temuera Morrison qui prêtait déjà ses traits à Jango Fett dans le film précité, modèle de tous les clones destinés au combat et dont Boba, qu’il a élevé comme son fils, est également le clone. Vous suivez ? Parce que la série est une suite directe au Retour du Jedi qui se passait des années après L’Attaque des Clones… vous suivez toujours ?

Bref, Boba a droit à sa propre série dans la droite lignée du Mandalorian et le compositeur qui a si bien su renouveler la musique « starwarsienne » est de retour, cette fois grandement aidé par son assistant Joseph Shirley. On retrouve donc les thèmes du Mandalorian du Suédois Ludwig Göransson – dont on a pu entendre les sonorités éclectiques sur les films Black Panther et Tenet également – agrémentés de thèmes propres à Fett et c’est un réel plaisir pour les oreilles.

The Book of Boba Fett (2021) – Ludwig Göransson et Joseph Shirley
The Book of Boba Fett Theme – Ludwig Göransson
Stop That Train – Joseph Shirley

Plus de musiques de séries Marvel pour Disney+ ? C’est par là !

Envie d’écouter les séries de 2019/2020 qui m’avaient fait vibrer ? C’est ici !

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :