La playlist de septembre 2021 – Les séries Marvel

Retour en musique sur les séries TV estampillées Marvel, il y en a eu beaucoup ces dernières années – je ne remonte pas aux premiers essais qui ont bercé mon enfance (L’Incroyable Hulk et Spider-Man) et je ne vais pas m’arrêter non plus sur chacune des séries parce que ça ferait beaucoup, l’air de rien…

Liste antichronologique car je commence par le dernier thème en date, qui est aussi mon préféré. Le meilleur de Marvel en épisodes et en musique (c’est purement subjectif), c’est parti !

La violoniste et compositrice britannique Natalie Holt se voit confier les clés musicales de la dernière grosse production Disney+ en date et relève le défi avec brio, c’est le moins que l’on puisse dire, tant elle donne à la série une identité propre et relève le niveau de l’habillage musical Marvel autrement un peu pâle, à quelques exceptions près.

Loki la série, avec ses faux airs de Doctor Who, propose à Tom Hiddleston d’étendre la psychologie de son personnage facétieux sur 6 épisodes pour une intrigue qui vogue sur le thème du multivers initié dans WandaVision (voir plus bas) et qui va occuper les prochains longs métrages du Marvel Cinematic Universe.

En duo avec l’acteur Owen Wilson dans un rôle inédit (Mobius) et nous introduisant au TVA (Time Variance Authority), le dieu de la malice voyage dans le temps et l’espace tout en essayant de se prouver à lui-même, et aux autres en passant, qu’il est plus qu’un « super-vilain ». Qui dit multivers dit versions alternatives d’un même personnage et notre Asgardien d’adoption n’échappe pas à la règle, ce qui donne lieu à quelques scènes assez loufoques.

Loki (2021) – Natalie Holt
Loki Green Theme

Avant Loki, WandaVision a été la première série lancée sur Disney+ et qui fait partie du MCU, donc dans la continuité des films. Un format court et un hommage appuyé aux sitcoms américaines qui font les beaux jours des petits écrans depuis les années 1950, elle met en scène la vie rêvée de la Sorcière Rouge en couple avec Vision. Une vie domestique qui lorgne tantôt du côté des séries classiques I Love Lucy ou Ma Sorcière Bien-Aimée, tantôt du côté des séries fantastico-mystérieuses du style Le Prisonnier. Une vraie proposition de relecture, fraîche et amusante, jusqu’à ce que cet univers décidément trop parfait s’écroule sur lui-même (le multivers s’annonce). Elizabeth Olsen révèle un vrai talent comique et peut enfin montrer l’étendue de son talent dans le rôle qu’elle tient depuis le second chapitre des Avengers. Aux côtés de Paul Bettany qui nous revient sous les traits de Vision mais à visage humain la plupart du temps, la série repose beaucoup sur leur complicité. Mais dans l’ombre une présence hostile les observe et se joue d’eux, ce qui lèvera le voile sur un nouvel antagoniste absolument désarmant (Kathryn Hahn en roue libre).

Le Canadien Christophe Beck anime le tout musicalement, adaptant son style à chaque décennie traversée par la série. Chaque épisode offre ainsi une saveur différente du précédent. Beck a vraiment été découvert grâce à la série Buffy contre les Vampires, il est ensuite très vite passé au cinéma où il a touché à un peu tous les styles. Dernièrement on a pu entendre ses morceaux sur les films La Reine des Neiges, Ant-Man et Barry Seal.

WandaVision (2021) – Christophe Beck
WandaVision End Credits – Episode 1

Si vous aimez les sons électroniques expérimentaux, vous allez adorer la musique de Jeff Russo pour Legion, à mon humble avis la meilleure série Marvel à ce jour (pour la chaîne FX, basée sur l’univers des X-Men auquel le héros de la série est relié). Complexe, psychédélique, avec un grain de folie permanent – et c’est normal vu le thème de la série – je vous invite franchement à la découvrir si vous aimez les séries adultes bien léchées et qui ne mâchent pas le travail pour vous. Impossible à résumer, elle se mérite, comme toutes les bonnes choses.

L’acteur Dan Stevens (Downton Abbey, Colossal, La Belle et la Bête, Eurovision Song Contest) est phénoménal dans le rôle-titre et est entouré d’une brochette de brillants acteurs, à commencer par Aubrey Plaza (Parks and Recreation, Scott Pilgrim, Child’s Play) à des années-lumière des comédies dans lesquelles elle s’était illustrée auparavant.

Jeff Russo est membre du groupe rock Tonic et compose pour le cinéma et la télévision sur le côté (ou inversément). Fargo, Star Trek: Discovery, Altered Carbon et The Umbrella Academy, c’est lui.

Legion (2017-2019) – Jeff Russo
Caper 1 – Season 1 vol. 2

Jessica Jones est la seconde série Marvel produite pour Netflix, après Daredevil. Personnage assez récent peu connu des non lecteurs de comics, la détective privée indestructible et alcoolique est remarquablement interprétée par Krysten Ritter, vue au cinéma dans 27 Robes et Big Eyes et dans la sitcom Don’t Trust the B—- in Apartment 23. Elle croise Luke Cage (Mike Colter) qui obtiendra juste après sa propre série Netflix. Violente, rentre-dedans et complexe, à l’image de son héroïne, tout n’est pas rose dans cet univers Marvel.

Sean Callery propose une bande son épatante (il a remporté un Emmy pour le thème principal), lui qui avait déjà illustré des séries populaires : 24 heures Chrono, Medium, Bones, Homeland

Jessica Jones (2015-2019) – Sean Callery
Jessica Jones Main Title – Season 2

Daredevil, la première née du mariage fructueux Marvel/Netflix. On y retrouve l’avocat aveugle déjà rencontré au cinéma sous les traits de Ben Affleck. Accompagné de son associé Foggy Nelson (Elden Henson) et de leur assistante Karen Page (Deborah Ann Woll, vue dans True Blood), Matt Murdoch (Charlie Cox, Stardust et la série Boardwalk Empire) veut faire tomber la pègre, à la tête de laquelle l’ignoble Wilson Fisk règne en maître absolu. Dans ce rôle éminemment antipathique, Vincent D’Onofrio fait froid dans le dos. Il se dit qu’on pourrait prochainement le revoir dans le MCU du côté de Disney+… Quand on tient un bon méchant, pourquoi s’en priver ?

John Paesano a fait ses classes sous l’égide des légendes Jerry Goldsmith et John Williams, c’est pas rien ! Au cinéma on lui doit la musique de la trilogie Le Labyrinthe, il a reçu un BAFTA pour la bande son du jeu vidéo Marvel’s Spider-Man: Miles Morales et il compose actuellement pour la série animée super-héroïque Invincible pour Prime Video.

Daredevil (2015-2018) – John Paesano
Daredevil Main Title

Produite pour la chaîne ABC, dans le même univers que Agents of S.H.I.E.L.D. et conçue comme une suite directe au premier film de Captain America où l’on retrouve l’intrépide Agent Peggy Carter, sous les traits de l’actrice britannique Hayley Atwell. Elle reprend donc son rôle d’espionne anglaise (alors qu’américaine dans les comics) dans l’immédiate après-guerre au service de la S.S.R. (l’ancien nom du S.H.I.E.L.D.). Elle est aidée dans ses missions par Howard Stark (Dominic Cooper) et par le majordome de ce dernier, Jarvis (James D’Arcy). Ces patronymes ne devraient pas vous être inconnus si vous avez vu les longs métrages dédiés à Iron Man et aux Avengers. J’ai aimé le côté rétro de la série, avec un peu de « film noir » et beaucoup d’histoires de savants fous et de vilains espions à l’ancienne. Hayley Atwell est formidable dans le rôle.

Le compositeur Christopher Lennertz s’est fait connaître dans la musique pour jeux vidéo (Medal of Honor) avant de participer à la série Supernatural et de passer au grand écran en collaboration ou en solo, avec une prédilection pour les comédies et les films d’animation (UglyDolls). On peut actuellement entendre son travail sur la série The Boys pour Prime Video.

Agent Carter (2015-2016) – Christopher Lennertz
Agent Carter Main Theme

Bear McCreary (oui, c’est son vrai prénom) a eu l’honneur d’étudier sous la supervision de l’immense Elmer Bernstein. Il s’est très rapidement mis à l’oeuvre sur les séries TV Battlestar Galactica, Eureka, The Walking Dead, et dernièrement sur Outlander et Snowpiercer, en plus de films.

Les Agents du S.H.I.E.L.D. est la première série officielle du MCU, développée par Joss Whedon (réalisateur du premier film Avengers), on y retrouve l’Agent Coulson (Clark Gregg) que l’on connaissait depuis le tout premier film du MCU, Iron Man. Il est entouré d’un groupe de nouveaux agents aux prises avec Hydra. Tout le long de 136 épisodes répartis sur 7 saisons, la série diffusée sur ABC est plus grand public que celles produites par Netflix, il est donc plus aisé de s’y glisser en cours de route, même s’il vaut mieux avoir tout vu pour en saisir le fil rouge qui la relie à l’univers des films. On peut d’ailleurs y retrouver certains personnages lors d’apparitions qui créent l’événement : Nick Fury, Lady Sif, Maria Hill, Dum Dum Dugan et Peggy Carter, par exemple.

Agents of S.H.I.E.L.D. (2013-2020) – Bear McCreary
Agents of S.H.I.E.L.D. Overture

On peut encore citer les très bonnes séries Netflix Luke Cage, Iron Fist, The Defenders et The Punisher, qui font partie du même univers que Daredevil et Jessica Jones, ou encore les séries de courte durée – et pourtant intéressantes – Blade la Série, Helstrom (Hulu), Cloak & Dagger (Freeform) et The Falcon and the Winter Soldier (Disney+), sans oublier les séries moins réussies que je réserverais à ceux qui veulent vraiment compléter leur watch list des productions Marvel parce qu’elles sont clairement dispensables – The Runaways (Hulu), The Gifted (Fox) et Inhumans (ABC).

Disney+ va par ailleurs continuer sur sa lancée et a annoncé d’autres séries dérivées de son univers cinématographique, attendez-vous à découvrir Hawkeye, Ms. Marvel, Moon Knight et She-Hulk dans les prochains mois.

Comme le dirait le regretté Stan Lee : ‘Nuff said !

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Un avis sur « La playlist de septembre 2021 – Les séries Marvel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :