Le Dunkerque de Nolan, 5 ans après

Nolan à Dunkerque

Belle initiative des musées de Dunkerque et de la voisine Leffrinckoucke que de nous proposer de nous replonger dans le tournage du film de Christopher Nolan.

Deux expositions qui offrent de (re)voir les photos de tournage et quelques accessoires utilisés sur le film, en une fascinante découverte des coulisses de cette grosse machine internationale.

Tout d’abord direction Leffrinckoucke, petite commune côtière juste à la sortie est de la ville, qui abrite le Fort des Dunes. Le bastion, édifié en même temps que la Batterie de Zuydcoote sur la plage toute proche, suite à la guerre franco-allemande de 1870 et destiné à protéger la côte, a été intégré dans la Ligne Maginot après la Première guerre mondiale avant d’être lourdement bombardé en 1940. Les Allemands l’absorbent à leur tour dans le Mur de l’Atlantique et ajoutent des bunkers aux fortifications françaises initiales sur la plage de Zuydcoote.

De nos jours, le fort abrite le Musérial (contraction de musée et mémorial) qui relate son histoire mouvementée, je vous conseille également la balade dans les fortifications cachées dans les dunes dans ce site naturel à deux pas de la dune Dewulf.

  • L’envers du décor : cette expo temporaire visible jusqu’au 4 juin 2023 vous permet de revivre le tournage du film Dunkerque au printemps 2016. Les panneaux informatifs agrémentés de photos sont particulièrement instructifs pour qui s’intéresse à la fabrication d’un film. Décors, corps de métier impliqués, installations, tout ce qui a permis de récréer pendant un mois le Dunkerque de la Seconde guerre mondiale lors d’un tournage hors normes.

L’entrée du Fort des Dunes; le MS Rogaland norvégien transformé en bateau-hôpital pour le film; la salle d’expo au Fort des Dunes; la jetée est recréée comme en 1940.

Quelques données récoltées dans l’exposition : 1300 figurants sur la plage de Malo-les-Bains pour recréer le rembarquement de l’Opération Dynamo, 15.000 nuitées d’hôtel pour héberger toutes les équipes techniques et les acteurs, 500 techniciens employés pendant deux mois.

Pour redonner à la jetée est son look de l’époque de l’évacuation des troupes, une structure en bois peinte en blanc a été installée, morceau par morceau, au bout de l’actuelle jetée. C’est là que l’acteur Kenneth Branagh a tourné toutes ses scènes, la structure devait être suffisamment solide pour accueillir le poids de tous les soldats agglomérés là, attendant leur tour dans l’espoir d’embarquer sur le premier navire disponible.  

Le navire norvégien MS Rogaland datant de 1929 a été utilisé pour figurer le bateau-hôpital du film, une maquette copie exacte du bateau repeint en blanc, mais à échelle réduite, est coulée pour les besoins du film.

On apprend aussi que le Kursaal, le Palais des Congrès dunkerquois sur la digue, trop moderne de nos jours, a dû être entièrement camouflé. C’est ainsi qu’il devient une cimenterie à l’écran, une imposante structure en bois venant déguiser sa façade. Le chef décorateur attitré de Nolan sur presque tous ses films est Nathan Crowley, et c’est tout naturellement qu’on le retrouve à la tête du budget très conséquent qui a permis la construction de tous ces décors éphémères.

Accessoires du tournage; Maquette d’avion de la Luftwaffe.

La jetée construite à partir de camions sur la plage est constituée de vrais châssis de camions sur lesquels ont été montés des cabines moulées en résine pour imiter les véhicules militaires de l’époque et permettre leur immersion dans l’eau de mer.

Le réalisateur étant attaché à utiliser le moins d’effets spéciaux numériques possible, des silhouettes de soldats et de camions sont savamment placés sur la plage, ces décors peints en trompe-l’œil sont absolument indécelables dans le film. Un vieux truc de cinéma qui fait toujours son petit effet pour décupler les figurants à l’écran !

Les soldats et camions en trompe-l’oeil.

Second musée à ressortir ses archives sur le tournage du film, le Musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo qui propose jusqu’au 13 novembre 2022 seulement une exposition temporaire.

Installé au sein des casemates du Bastion 32 construit en 1874, il fut le QG des Forces Françaises et Alliées pendant la Bataille de Dunkerque et l’Opération Dynamo. En visitant le musée, vous saurez tout sur les opérations militaires qui ont secoué la région, à l’aide de moult vestiges du conflit : uniformes, armes, cartes, maquettes et autres objets rescapés.

  • Expo Nolan, 5 ans après : elle est constituée principalement des très beaux clichés pris pendant le tournage par le photographe Vincent Villemaire, on peut également y voir quelques accessoires utilisés sur le film. Ces éléments proviennent de collections privées en plus des archives du musée.

Le Bastion 32 à Dunkerque; Photos de Vincent Villemaire prises sur le tournage.

Un excellent complément à l’expo précédente, on peut y voir des photos plus artistiques montrant la transformation des décors dans la ville et sur la plage, les soldats en trompe-l’œil, Christopher Nolan au travail avec ses équipes, etc.

Notamment les façades recouvertes des deux maisons qui sont au coin de la Digue de Mer et de la rue Belle Rade qui ont été complètement camouflées pour faire plus « années 40 ».

La maquette d’un Spitfire accroché à un hélicoptère; Photos de Vincent Villemaire.

Amusant aussi de voir ce Spitfire britannique, ou plutôt sa maquette, accroché à un hélicoptère traversant le ciel de Dunkerque.

Parmi les accessoires présentés, un exemplaire du tract de propagande allemande, un costume de soldat britannique et de nouveau ces silhouettes en bois peint qui font illusion dans le film.

En bonus, quelques clichés d’une épave de guerre que l’on peut voir à marée basse sur la plage de Zuydcoote. Il s’agirait d’une barge de ravitaillement en eau envoyée depuis les côtes anglaises et échouée là, le Claude London. Ses restes sont recouverts d’algues, de moules et de balanes.

Découvrir d’autres expositions sur le cinéma.

Le Débarquement de Normandie au cinéma.

Photos : @Simply.Mad 2022

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :