Game of Thrones on Tour

Glace, l'épée de Ned Stark

Il n’y a qu’un seul dieu et il s’appelle la mort. Et nous ne disons qu’une seule chose à la mort : pas aujourd’hui.

Syrio Forel (Miltos Yerolemou)

Rétrospective de l’exposition itinérante Game of Thrones : The Touring Exhibition à Paris en 2018.

Alors que la série dérivée House of the Dragon, qui nous contera le passé de la Maison Targaryen 300 ans avant les événements de Game of Thrones, arrivera en 2022, replongez avec moi dans les archives de la série HBO qui a déchaîné toutes les passions entre 2011 et 2019.

Visible au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, l’exposition officielle présentait des dizaines d’accessoires et de costumes utilisés dans la série pour le plus grand plaisir des fans qui veulent toujours en savoir plus sur cet univers fascinant créé par l’écrivain américain George R.R. Martin.

Une très belle scénographie vous accueillait dès l’entrée avec écran et système audio diffusant des extraits visuels et sonores pour vous mettre directement en immersion dans la série qui reste l’une de celles à avoir coûté le plus cher à produire.

Ensuite les salles se suivent, chacune avec sa thématique et son ambiance. Là le rouge pour la Maison Lannister à King’s Landing (Port-Réal dans la VF), ici le bleu pour les Marcheurs Blancs et plus loin le violet le plus sombre pour la Garde de Nuit.

Les costumes, surtout féminins, sont de toute beauté, les voir de près permettant d’en voir la richesse des tissus et la complexité des drapés, bien mieux qu’à travers le petit écran. Les costumes des personnages de Winterfell et de l’autre côté du Mur paraissent en comparaison bien lourds et rudes à porter pour les acteurs.

Parmi les accessoires, toute une série d’épées – entre autres la fameuse Grand-Griffe de Jon Snow (Kit Harington) – et d’armes de toutes sortes, la main postiche dorée de Jaime Lannister (Nikolaj Coster-Waldau), la réplique grandeur nature de la tête d’un dragon (avec effets visuels, sonores et même olfactifs inclus), et bien entendu les trois oeufs qui deviendront Drogon, Rhaegal et Viserion, les dragons de Daenerys (Emilia Clarke), la dernière des Targaryen.

A certains endroits, vous pouviez même toucher certaines répliques d’accessoires dans une zone prévue à cet effet et propice à la prise de photo-souvenir. Notamment la lame Aiguille d’Arya Stark (Maisie Williams) et Glace, l’épée imposante de son père Ned (Sean Bean).

Pénétrons ensuite dans la salle des visages où l’installation interactive vous permettait d’apparaître sur le mur des sans-visage, vos traits prêts à être utilisés par les assassins du culte religieux qui vénèrent le dieu Multiface.

Une exposition dédiée à Game of Thrones ne serait évidemment pas complète sans le Trône de Fer, une réplique étant installée pour que chaque visiteur en prenne possession le temps d’une photo – ma nièce s’y est sentie tout de suite à l’aise 😀

C’est ainsi que le voyage au Royaume des Sept Couronnes prenait fin, la tête pleine de souvenirs et les yeux remplis d’étoiles.

Déjà lu l’article consacré au concert de la musique de Game of Thrones et celui sur le tournage de la saison 1 de la série ?

Photos : @Simply.Mad et @Lena 2018 

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :