Le Parcours BD à Bruxelles

Fresque BD de Ric Hochet

La Belgique est terre de bande dessinée, tout le monde – ou presque – le sait.

Sous l’impulsion d’Hergé d’un côté (l’école de Bruxelles) et de Jean Dupuis de l’autre (l’école de Marcinelle), le Neuvième Art fait partie à part entière de l’ADN des lecteurs de 7 à 77 ans du royaume.

C’est donc sans surprise que cette forme d’art est célébrée dans la capitale par un parcours de fresques murales aux couleurs des héros de BD.

La première oeuvre a été inaugurée en 1991, il s’agit de Broussaille, héros de Frank Pé, toujours visible à la rue du Marché au Charbon. Depuis lors, de nouvelles fresques sont inaugurées régulièrement un peu partout dans Bruxelles, des Marolles jusqu’à Laeken, mais c’est essentiellement à l’intérieur du pentagone de Bruxelles-Capitale que la concentration d’oeuvres est la plus forte.

Tous les héros de la BD belge sont représentés, des indispensables classiques que sont Tintin, Spirou, Marsupilami, Bob et Bobette, Gaston Lagaffe, Boule et Bill, Ric Hochet, Lucky Luke aux plus contemporains Le Chat, Le Scorpion, XIII, Victor Sackville, Froud & Stouf et Ducobu. La politesse est même ouverte à la BD étrangère avec Titeuf, Corto Maltese et Astérix et Obélix, notamment.

Fresques Tintin, Boule et Bill, Spirou, Quick et Flupke (première du nom) et Benoît Brisefer

Outre les mastodontes de la publication qui ont fait leurs preuves, la ville accueille également des oeuvres moins connues, belle opportunité pour les artistes de voir leur univers affiché en grand : par exemple Nix et ses jumelles Kinky & Cosy.

Ces dernières années l’exercice s’étend aux artistes qui sont invités à mettre en avant leur style artistique plutôt qu’un personnage : Brecht Evens et sa gigantesque fresque Jardin aux fleurs, Dominique Goblet et Le grand loup qui porte le mouton – seule femme à ce jour à figurer dans la liste, il va falloir réviser sa copie, madame l’échevine, et vite !

Ce sont en tout une soixantaine de fresques murales qui sont à découvrir aux détours des rues.

Victor Sackville, Léonard, Monsieur Jean, Olivier Rameau, Thorgal, Brousaille et le plafond des Schtroumpfs

Je n’ai pas encore pris le temps de parcourir toutes les rues, mais c’est amusant à chaque fois pour moi de tomber sur certains des héros de mon enfance : Benoît Brisefer, Gil et Jo, Yoko Tsuno, Quick & Flupke, etc.

Tiens, justement, le duo facétieux de gamins bruxellois signé Hergé avait déjà eu droit à son mur mais cette fresque a disparu en même temps que l’immeuble qui l’abritait. C’est quelques rues plus loin, toujours au coeur des Marolles où se passe l’action de la BD, que nos « ketjes » ont élu de nouveau domicile depuis 2015 avec une toute nouvelle fresque.

Bruxelles a réellement pris a coeur d’être la capitale mondiale de la bande dessinée, en plus du musée Centre Belge de la Bande Dessinée avec ses expositions temporaires, les rues du centre-ville ont été rebaptisées du nom de héros de la BD internationale (de Yoko Tsuno à Usagi Yojimbo et de Cubitus à Michel Vaillant). Aviez-vous déjà remarqué ses plaques de rue ?

Un événement annuel a également lieu chaque mois de septembre, la Fête de la BD vous propose expositions, bourse d’achat/vente, séances de dédicaces, visites guidées et conférences. La Balloon Day’s Parade n’aura malheureusement pas lieu cette année, on espère retrouver les ballons géants à l’effigie de nos héros dès l’année prochaine !

Les doubles noms de rue et des Schtroumpfs en pagaille à Bruxelles

Je vais clôturer cette chronique en compagnie des petits lutins à la peau bleue créés par Peyo, levez le nez, ouvrez bien les yeux et vous les trouverez. D’ailleurs, la fresque du plafond d’un passage couvert proche de la Gare Centrale avait été inaugurée en 2018 et s’était effondrée des suites d’un dégât des eaux l’année dernière, elle a par bonheur été remise à neuf depuis, les Schtroumpfs sont de nouveau prêts à vous accueillir de leur adorable bonhomie, tout comme Tintin s’affiche à l’intérieur de la Gare du Midi pour saluer les voyageurs internationaux, d’ailleurs !

Pour préparer votre visite, direction le site de la ville de Bruxelles. Vous pouvez également vous munir de la brochure payante Bruxelles, capitale de la Bande Dessinée disponible auprès de l’office de tourisme. Des balades pédestres ou à vélo sont parfois proposées, si le coeur vous en dit.

En savoir plus sur Tintin ? Ou sur l’art urbain à Bruxelles ?

Photos : @Simply.Mad 2010, 2018 et 2020

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

3 commentaires sur « Le Parcours BD à Bruxelles »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :