Mole Antonelliana : le musée national du cinéma de Turin

La Méduse en faux marbre

Assurément l’un des plus beaux musées du cinéma au monde… un des plus beaux musées tout court !

Logé au sein d’un sublime bâtiment qui vaut la visite à lui seul, plongez-vous dans plus d’un siècle de cinéma italien, mais pas que.

La Mole Antonelliana, ce nom exotique est celui du bâtiment le plus emblématique de la ville du nord de l’Italie. Édifiée en 1889 en plein centre-ville par l’architecte Alessandro Antonelli afin de devenir le temple de la communauté israélite de Turin, les travaux vont durer plus de 20 ans et décourager la communauté qui va finalement se voir octroyer un terrain ailleurs pour accueillir sa synagogue. La Mole est alors complétée par un dôme magistral et devient en fin de compte le musée du Risorgimento (musée historique sur l’unification du pays) en 1908. Le musée n’y restera somme toute que 30 ans – celui-ci est encore actuellement abrité au sein du Palazzo Carignano (lieu d’une scène mythique du film L’or se Barre).

Il faut attendre l’année 2000 pour que la ville, après rénovation et restructuration, en fasse le Musée National du Cinéma dans sa composition actuelle, sous l’impulsion de la Fondation Maria Adriana Prolo, du nom de cette historienne du cinéma qui fit énormément pour la conservation du cinéma italien au 20ème siècle.

Mole Antonelliana, extérieur et intérieur; l’ascenseur panoramique; la scénographie sur plusieurs niveaux

Lorsque vous pénétrez dans la Mole, vous vous retrouvez dans cet espace central immense juste en-dessous du dôme, qui culmine à 167 mètres avec sa flèche. Et en plein milieu, une des attractions les plus courues de la ville : l’ascenseur panoramique qui vous emmène en 59 secondes sur le belvédère au sommet du dôme à 85 mètres du sol, vertige garanti et vue imprenable sur la ville de Turin, le Pô et les Alpes.

Le musée s’ouvre sur plusieurs niveaux accessibles via des passerelles suspendues qui permettent de ne pas écraser cet espace central et qui crée un lieu vraiment unique; plus qu’un musée, on a l’impression de pénétrer dans un autre univers, entièrement dédié à l’imaginaire et à la création pour le grand écran.

Un petit conseil, si vous avez peur du vide, il vaut mieux rester au niveau du sol… ou alors ne jamais lâcher les rampes 😉

Que trouve-t-on dans ce musée ? A peu près la même chose que dans les autres musées consacrés à l’histoire du cinéma : collection de caméras et d’appareils de toutes les époques, documents rares (scénarii, lettres manuscrites, unes de magazines, etc.), des affiches et des photos de tournage, des costumes et accessoires utilisés sur des films célèbres…

Mais aussi des décors reconstitués, des zones interactives, une magnifique salle de projection où se reposer après la visite (sièges inclinés qui invitent à la sieste, attention !) et beaucoup d’autres surprises.

Costume de Robocop; Masques de « Gill-man », Le Fantôme de l’Opéra et Frankenstein; marionnette de Gremlin

Et surtout, ce n’est pas seulement le cinéma italien qui est visité – quoiqu’entre les Rossellini, Fellini, Pasolini, Antonioni, Visconti et tous les autres, il y a de quoi faire – mais c’est bien le cinéma international qui est célébré, de tous les genres et de toutes les époques. Marilyn Monroe côtoie ainsi un Alien ou E.T. se retrouve face à Clint Eastwood dans les westerns de Sergio Leone.

Chaque thème a son espace dédié, plein d’enseignement et le musée n’oublie pas l’aspect ludique de la visite qui plaira en ce sens à toute la famille.

Metropolis de Fritz Lang; Grace Kelly et Audrey Hepburn auréolées d’un Oscar; maquette du Satyricon de Fellini

Vraiment un lieu à visiter pour les amateurs d’architecture autant que pour les curieux de culture, un temple consacré au cinéma dans toutes ses splendeurs. Et à l’image de cette ville au passé industriel longtemps boudée et qui est pourtant largement digne d’intérêt grâce à sa situation géographique aux portes des Alpes, grâce à ses nombreux bâtiments historiques et musées divers, et en plus qui est un des hauts lieux pour les amateurs de football ou de voitures. Que demande le peuple ? 😉

D’autres musées du cinéma à découvrir ici.

Photos : @Simply.Mad 2016

Publié par Simply.Mad

Geek, cinéphile, fan de science-fiction et de bande dessinée. Aime un peu trop le chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :